Notre courte escale à Hué au Vietnam

Nous avions décidé de faire une escale à Hué pour découvrir sa célèbre citadelle. Nous sommes arrivés le matin après avoir dormi dans un bus de nuit. En arrivant, on trouve rapidement un hôtel. Il s’appelle le « Google Hostel » et comme vous pouvez l’imaginer, il n’a aucun lien avec le géant de la Silicon Valley. L’hôtel n’est d’ailleurs pas terrible mais pour une nuit cela est largement suffisant.

La citadelle de Hué

Nous ne perdons pas de temps et nous décidons d’aller à la citadelle après avoir posé nos affaires à l’hôtel. Nous arrivons devant la citadelle de Hué après avoir marché un bon quart d’heure depuis le centre ville. La Citadelle de Hué est légèrement excentrée mais elle est malgré tout accessible depuis le centre ville. On arrive sur les lieux vers 9h30 et il n’y a pas encore trop de monde. On paie notre ticket et on passe la Porte du midi (ou Porte Ngo Môn), la toute première porte de la citadelle. De là, on se rend directement dans le Palais de la Suprême Harmonie, c’est le plus prestigieux et le mieux restauré de la citadelle.

Porte de la citadelle de Hué

Ce bâtiment est sans doute l’un des plus importants. C »est dans cette salle que l’empereur prenait toutes les décisions importantes. On retrouve dans cette pièce des inscriptions en caractères chinois. Lors de la construction c’est cette écriture qui prévalait dans le pays.

plafonds de la citadelle de hué

L’Histoire de la Citadelle de Hué

A cause des nombreuses guerres et notamment de la guerre du Vietnam, il ne reste que 20 bâtiments sur les 120 existants. Un gros travail de restauration est actuellement en cours et cela saute aux yeux lorsqu’on visite la citadelle de Hué. Il y a de nombreux accès restreints ou interdits et des amas de sables et de gravats à plusieurs endroits. Cela n’entache pas la visite mais il y a fort à parier que la Citadelle de Hué souhaite reprendre sa splendeur d’antan. C’est tout ce qu’on lui souhaite!

Portes à Hué

Pendant notre visite, on remarque que les jardins sont en friche et cela contraste forcément avec la force symbolique du lieu. Il y a plusieurs bâtiments qui peuvent être visités. Notamment les quartiers de la reine et la Cité Pourpre interdite. Il s’agit des quartiers de l’empereur. On note également dans la Citadelle l’empreinte française. Il y a de nombreuses photos avec des représentants français à l’époque de l’Indochine, notamment en compagnie de l’empereur Bao Dai.

détail d'un dragon dans la citadelle fenêtre sur fond jaune

Le musée des antiquités royales à Hué

A l’extérieur de la citadelle, il y a le musée des antiquités royales. C’est un petit musée bien entretenu où sont exposés des meubles et des objets qui appartenaient à l’empereur ou à sa cour. Il y a notamment des répliques de costumes ayant appartenu à la reine et à l’empereur. Des chaussures de la reine sont également exposées et elles sont minuscules ! Pour visiter ce musée, on se déchausse à l’entrée. On y passe un moment puis on décide d’aller voir une pagode un peu excentrée.

On marche une vingtaine de minutes pour trouver la pagode. Elle n’est pas exceptionnelle, on ne pourra même pas vous la montrer car la batterie de l’appareil photo est à plat à ce moment là! A côté de la pagode, il y a un monastère et on peut voir les moines en pleine classe car les portes sont ouvertes. On visite ensuite la ville à pied, on croise des églises et des marchés.

Hué

Hué est une ville qui fut autrefois la capitale d’un empire. Aujourd’hui, on s’y arrête surtout pour découvrir la Citadelle de Hué, petite cité interdite qu’il est agréable de visiter. Pour un voyage assez court, on peut vite zapper cette ville. Mais pour nous qui avions du temps, ça valait le coup de s’y arrêter.

Canon à l'entrée de la citadelle à Hué

Informations pratiques

  • Hôtel: Chambre à 250,000 dongs soit 10€ au Google Hostel
  • Entrée de la citadelle (+ musée des antiquités royales): 150,000 dongs soit 6,10€ par personne

Après Hué, on ne s’arrête pas très loin. On pose nos sacs à dos à Hoi An pour 3 jours. Article à suivre très vite!

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *