Vietnam: nos quelques jours à Hoi An

Nous avions hâte de découvrir Hoi An car on nous en avait dit beaucoup de bien. En arrivant, nous avons bien galéré pour trouver une chambre dans nos prix (c’est à dire 10€). Nous avons finalement été accostés par une femme en scooter qui nous a proposé une chambre à 12$. On l’a suis et on atterrit chez elle. Elle nous propose une chambre simple avec une salle de bain et un ventilo. Tout ce dont nous avons besoin! Jun, c’est son nom, est une femme très sympathique et nous avons été ravis de croiser sa route. Si jamais vous passer par Hoi An on vous conseille vivement de rester chez elle!

Les alentours de Hoi An

Une fois la chambre trouvée, nous décidons de commencer par les alentours de Hoi An en louant des vélos. On sort rapidement du centre ville et on se retrouve dans les rizières. Nous prenons des petites routes et on profite du paysage. On arrive ensuite au niveau d’une plage mais nous devons payer pour garer nos vélos. Ça nous énerve un peu et on décide donc de continuer un peu la route en vélo. On trouve rapidement un petit bout de plage gratuit pour se poser un peu. Sur cette plage il y a une famille…et nous!

les alentours de hoi an

détail des rizières à Hoi An

On a pas prévu de serviettes pour la plage mais Clément se jette quand même à l’eau, il en a trop envie ! Il fait tellement chaud qu’il sèche rapidement. Il n’ y a pas de doute, ce petit coin de plage est beaucoup mieux que la plage Ang Ban. Nous restons un moment sur la plage puis on décide de reprendre les vélos. On se promène de nouveaux dans les rizières puis on retourne à Hoi An. Les alentours de Hoi An sont supers jolis et on peu aisément passer une journée entière ou une demie-journée pour s’y promener en vélo.

bicyclette à Hoi An

barque à hoi an

La vieille ville de Hoi An

Notre premier contact avec la vieille de Hoi An se fait de nuit. Lorsque le soleil se couche, des milliers de lanternes éclairent le centre ville et cela donne une atmosphère envoûtante à la ville. Le petit hic c’est que la vieille ville est tellement touristique qu’on est jamais tranquille. On t’harcèle pour que tu viennes manger dans tel restaurant, on te propose un tour de bateau, une lanterne à acheter, bref ça ne s’arrête jamais! Nous profitons quand même de la vieille ville et on fait un bon petit tour à pied. Finalement, on s’achète enfin des Banh Mi (on avait pas encore goûté à cette institution nationale!) et on est pas déçus, c’est super bon! ça deviendra vite notre plat favori pendant les jours de disette. Nous rentrons ensuite à l’auberge et on décide de se lever tôt demain pour profiter de la vieille ville aux aurores.

lanternes à Hoi An

restaurants hoi an

Lanternes rouges à Hoi An

la ville de hoi an la nuit

vendeuse dans le marché de nuit

marché de nuit hoi an

Hoi An ou l’omniprésence du jaune

Il est 6h du matin quand nous partons pour la vieille ville. Nous pensions que le soleil serait en train de se lever mais c’est déjà trop tard. Tant pis, on ne verra pas le soleil se lever sur la vieille ville. Lorsqu’on arrive sur place, on fait un bon tour de la ville et on prend des photos des rues quasi désertes, ça change de la veille ! Ensuite, on passe par un marché situé au bord de l’eau, tout le monde s’active et on n’a pas l’impression qu’il est à peine 6h30 du matin !

hoi an

vieille ville jaune de hoi an

Hoi An

mur jaune hoi an

marché hoi an

vendeuses à hoi an

Ensuite, nous allons acheter les tickets pour accéder à différents monuments de la vieille ville. Dès 8h30, les premiers touristes arrivent. La vieille ville se remplit petit à petit. On commence nos visites et on est déçus, les maisons anciennes et les autres monuments ne sont pas aussi impressionnants qu’on aurait pu l’imaginer. Nous regrettons  un peu d’avoir acheter nos tickets, se balader dans la ville nous aurait amplement suffit. On visite la maison Tan Ky et nous avons droit à une petite visite guidée en français. On visite ensuite le musée folklorique de Hoi An. Il est assez poussiéreux mais nous sommes seuls à l’intérieur et il y a pas mal de choses à voir. Enfin, on fait un dernier tour dans la ville avant qu’elle devienne complètement bondée.

la ville jaune de hoi an

biclyclette hoi an encens hoi an

Est-ce que le ticket d’entrée de la vieille ville est obligatoire ?

Nous avons visité la vieille ville de nuit et de jour sans que personne ne nous demande notre ticket (tôt le matin et tard le soir). Il est donc possible de visiter la vieille ville sans acheter ce fameux ticket. On nous a malgré tout arrêté à 2 reprises pour nous demander si nous avions nos tickets. A ce moment là, nous ne les avions pas sur nous et cela ne nous a pas empêché d’entrer. Si vous souhaitez juste visiter la vieille ville sans entrer dans les monuments, techniquement vous n’êtes pas obligé d’acheter le ticket. Beaucoup de touristes ne le font pas. A vous de voir !
cyclo à hoi an

vendeuse ambulante au marché

savonnerie hoi an

enfants à hoi an en vélo

Art Gallery Museum à Hoi An

En nous baladant dans Hoi An, nous avions vu des affiches pour le Art Gallery Museum. Apparemment, c’était une expo photo. Cela nous tentait et on a décidé d’aller y faire un tour après notre visite de la vieille ville de Hoi An. Ce Musée à été créé par un photographe français Rhéhan, qui photographie depuis plusieurs années les minorités du Vietnam. Le musée est organisé par étage. Le rez-de-chaussé présente quelques photos du photographe accompagné de son histoire. Les explications sont disponibles en français, anglais et vietnamien.

Au premier étage, on découvre les costumes traditionnelles du nord du Vietnam accompagné à chaque fois d’une photographie d’une personne qui le porte. Il y a toujours un petit texte qui explique la rencontre avec cette personne et comment le photographe a réussi à récupérer le costume traditionnel pour l’exposer dans ce musée. Au deuxième étage, c’est le sud et le centre du Vietnam qui sont à l’honneur.

Un seul conseil si vous passez à Hoi An, ne manquez surtout pas ce musée. Grâce à cette visite, nous en avons appris énormément sur les minorités au Vietnam, c’était également très intéressant de découvrir de véritables costumes. En bonus, il y a des télévisions qui retransmettent des petits documentaires sur le Vietnam. Nous en avons regardé un sur la fabrication de l’indigo et un sur la manière dont certaines ethnies utilisent le chanvre pour se confectionner des vêtements.

Cours de cuisine à Hoi An

Cela faisait plusieurs jours que Jun nous proposait un cours de cuisine avec elle. On était d’abord réticent mais après les échos d’autres voyageurs, on accepte. Le prix est imbattable 20$ pour 2 personnes. Généralement, les prix tournent autour de 30$ par personne ! Nous décidons de consacrer notre dernier jour à ce fameux cours de cuisine. Dans un premier temps, nous avons rendez-vous à 8h30 avec Jun pour aller au marché.

Entre temps, un couple néerlandais/allemand arrive et Jun leur propose de se joindre à nous. On est d’abord un peu déçus (ben oui on voulait Jun que pour nous) mais on attend patiemment l’autre couple. Il est 9h30 environ lorsqu’on se décide à partir pour le marché. En effet, c’est la première étape du cours de cuisine, choisir nos ingrédients !

Visite du marché

Tout d’abord, Daïnah et l’allemande partent avec Jun sur une scooter. Clément part avec le néerlandais sur une moto que ce dernier vient juste d’apprendre à conduire. Malheureusement, Jun part en trombe et fatalement les garçons n’arrivent pas à suivre. Ils vont alors essayer de nous retrouver dans la ville mais sans succès…Pendant ce temps, Daïnah arrive avec Jun et Lisa (l’allemande) dans le marché. On vous épargne le détail sur l’étonnement de toutes les vendeuses face aux tresses de Daïnah.

Les femmes choisissent les ingrédients principaux qui vont composer le repas, crevettes, poulet (et là on précise TOUT le poulet, qui sera découpé sans ménagement de la tête aux pieds!), fleurs de bananes, carottes, concombres, etc. Daïnah et ses compères finissent les achats et Jun pris de remords décide d’aller chercher les garçons. On finit par être de nouveau réunis, et on explique brièvement ce que les garçons ont manqué. On repart ensuite chez Jun.

Préparation et choix des plats

Daïnah a eu le choix de choisir les plats avec Lisa. Elles ont choisi un Cao Lau, un curry de poulet, des nems et une salade à base de fleurs de bananes. Chacun met la main à la pâte, on découpe les légumes (le principal boulot de Clément) et on les épluche, on décortique les crevettes et on émince l’ail et les oignons (toujours Clément qui est ravi d’utiliser un couteau).

Cao Lau
Ingrédients principaux pour le Cao Lau

Cours de cuisine: La pratique

Pour démarrer, on prépare tout les ingrédients sans distinction de plats puis on sépare les ingrédients en fonction des recettes. Pour le Cao Lau, l’ingrédient le plus important est sans aucun doute les pâtes jaunes, spécialités de Hoi An. C’est Daïnah qui a insisté pour qu’on puisse en goûter. Ensuite vient le moment où on doit préparer les nems. Les ingrédients sont basiques: oignons, poulet et crevette. La technique pour les enrouler est beaucoup plus élaborer et on galère un peu.

En ce qui concerne la salade, c’est Jun qui l’a vraiment préparé et on l’a regardé faire. Rien de très compliqué, elle a mélangé les fleurs de bananes râpées (nous les avons acheté comme ça), les carottes râpées, la menthe, quelques crevettes (frits) et des cacahuètes. Cette salade est un pur délice et Daïnah s’occupera de finir l’assiette !

salade de fleurs de bananes

Une fois que tout les ingrédients sont prêts et découpés, nous passons dans la cuisine. Nous préparons le curry de poulet et nous faisons frire les nems en même temps. On fait également frire les légumes découpés: le taro, les patates et les patates douces.  Dans le curry de poulet, on place les parties les plus ingrates du poulet dont la tête et les pattes.

cours de cuisine hoi an

ingrédients pour le curry de poulet vietnam
Les ingrédients pour le curry de poulet

Jun nous montre comment utiliser les baguettes pour retourner les nems et les légumes, c’est un art que nous n’arrivons pas vraiment à maîtriser mais c’est assez amusant. Jun nous donne des astuces de cuisine et elle nous explique comment elle prépare certains plats traditionnels vietnamiens. Le temps passe vite dans la cuisine et pourtant il est assez tard quand nous nous mettons à table. Nos ventres gargouillent et on est tous ravis de passer à table !

cours de cuisine le résultat

Le repas

Le repas est super bon et nous ne sommes pas déçus d’avoir fait ce cours de cuisine à Hoi An ! On discute avec Jun et on en apprend un peu plus sur elle. Elle est vraiment gentille et agréable, on passe un excellent moment en sa compagnie. Néanmoins, on a tous une question en tête, qui va tomber sur la tête de poulet dans le curry ? On a tous l’impression de l’avoir dans son bol mais Jun nous assure que la tête n’a pas encore été servie. Clément a de gros doutes ! Finalement, c’est le néerlandais qui tombera dessus après s’être resservi. Psychologiquement, il n’a pas l’air prêt mais il se lance, vu sa tête on est content que la tête ne soit pas tombée dans nos plats!

On a passé des jours très agréables à Hoi An et ce séjour n’aurait pas été aussi sympathique si nous n’avions pas croisé la route de Jun. On s’est tout de suite senti super à l’aise chez elle et le cours de cuisine a été super. Vous l’avez compris, on a été conquis ! En bonus, voici la plus jeune fille de Jun en train de dormir:

enfant hoi an

Informations pratiques

  • Chambre chez Jun (Green Garden House): 12$ sans le petit dej sinon il faut compter 15$
  • Cours de cuisine: 20$ pour 2 personnes (elle nous a fait une ristourne de 5$)
  • Location de vélo chez Jun: 20,000 dongs par personne et par jour (soit moins de 1€)
  • Ticket d’entrée de la vieille ville: 120,000 dongs par personne soit 4,90€

Informations pratiques

Chambre chez Jun (Green Garden House): 12$ sans le petit dej sinon il faut compter 15$
Cours de cuisine: 20$ pour 2 personnes (elle nous a fait une ristourne de 5$)
Location de vélo chez Jun: 20,000 dongs par personne et par jour (soit moins de 1€)
Ticket d’entrée de la vieille ville: 120,000 dongs par personne soit 4,90€

Après Hoi An, direction la plage à Nha Trang puis Mui Né et (on l’espère) les cocotiers dans le sud du Vietnam. On va y passer plusieurs jours avant de rejoindre Saigon et le Delta du Mékong. On vous raconte ça très vite !

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
1

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *