Site couchsurfing: première expérience à Saïgon

Nous souhaitions absolument faire du couchsurfing au Vietnam car nous avions du mal à rentrer en contact avec des locaux, mise à part à Hoi An où nous logions chez une famille vietnamienne. Nous avons pris contact avec plusieurs couchsurfeurs et nous avons eu une réponse rapide et positive d’un dénommé King. Quelques jours plus tard, nous arrivions chez lui.

Arrivée à Ho Chi Minh City

Nous arrivons en fin de journée à Ho Chi Minh City. Il fait nuit et nous devons retrouver le bus 56 pour nous rendre chez King. Comme d’habitude, on galère un peu. On demande notre chemin et petit à petit nous trouvons le bon arrêt de bus. Le bus arrive en même temps que nous et nous courrons pour l’attraper.

dans le bus 56 à Saïgon

Au Vietnam, on paie chaque déplacement à un homme chargé de distribuer les tickets dans le bus. Le prix est de 6,000 dongs soit 0,25€ par personne. On montre l’adresse où nous devons aller à cet homme. Il nous indique notre arrêt de bus 45 minutes après être monté dans le bus. Une fois sur place, on demande encore à 2/3 personnes notre chemin et nous arrivons à bon port.

Site couchsurfing: Première expérience dans une école de langues

Enfin, nous n’arrivons pas exactement chez King mais sur son lieu de travail. Il utilise couchsurfing pour inviter des étrangers à ses cours d’anglais afin que ses étudiants puissent pratiquer un maximum la langue. C’est assez malin mais on aurait quand même aimé le savoir avant de débarquer ici. Sur place, il y a 3 autres autres couchsurfeurs: un allemand, un américain et un slovaque. On discute avec eux et on apprend à faire connaissance.

King finit les cours à 23h. Nous l’attendions pour manger mais celui-ci est encore occupé et il nous indique juste un endroit où manger. Nous y allons avec Jasper, l’américain rencontré plus tôt. Jasper est assez interloqué car c’est sa première expérience du site couchsurfing. Daïnah est la seule à avoir fait du couchsurfing auparavant et elle rassure Jasper, la situation est inédite. Habituellement on dort bien chez l’habitant. N’empêche que le repas est excellent! On mange un Bo Ne, un plat à base de boeuf, d’oeufs et de pain.  On repart ensuite pour l’école le ventre plein.

Classe transformée en chambre

Maintenant que les cours sont terminés, nous avons accès aux classes qui feront office de chambres. Nous récupérons des matelas au dernier étage et des oreillers et nous installons notre lit de fortune dans une des classes. Nous avons la chance d’avoir une classe rien que pour nous. Les 3 autres couchsurfeurs partagent une autre classe.

Dans chaque classe, il y a un WC qui fait également office de douche. Le confort est minimum mais nous avons tout ce dont nous avons besoin. On trouve vite le sommeil après cette longue journée.

Le musée des témoignages de guerre

Le lendemain on se réveille vers 7h, on rejoint King, quelques étudiants et 2 couchsurfeurs pour prendre le petit déjeuner. Daïnah teste le jus d’avocat recommandé par King et Clément prend un jus d’orange. Le tout est accompagné de thé glacé gratuit et à volonté.

On reste tous ensemble pendant un peu plus de 2 heures et on apprend à se connaître. Nous repartons le lendemain matin et c’est la seule fois que nous aurons réellement l’occasion d’échanger avec King. C’est un moment très sympathique. On lui fait part de notre programme de la journée. La visite que nous ne souhaitons pas manquer c’est le musée des témoignages de guerre, à cela il répond: « Vous avez envie de voir ce que vous avez fait ici? ». On sent un poil de ressentiment dans cette phrase et on ose pas trop relever.

On quitte ensuite le groupe pour le centre de la ville. Nous arrivons à l’ouverture du musée, en début d’après-midi (les musées ferment entre midi et 14h) et il y a foule. Nous passerons 3h à l’intérieur et nous zapperons sciemment certaines parties du musées. Impossible pour Daïnah par exemple de visiter la pièce dédiée à l’agent orange. Il s’agit d’un produit chimique qui empoisonna la population et qui entraîna des malformations congénitales sur plusieurs générations. Il y a de nombreuses photos qui en témoignent et c’est dur à voir.

avion dans le war remnants museum à Saigon

On en apprend énormément sur la guerre du Vietnam et sur la manière dont les combats se passaient. Une visite incontournable pour comprendre un peu mieux le Vietnam et le traumatisme subit par la population.

Participation à une classe d’anglais

Après la visite du musée, nous flânons un peu dans les rues du centre ville. Nous sommes heureux de n’avoir consacré qu’un jour à cette ville. Nous n’accrochons pas plus que ça à Saïgon. On prend le temps de visiter un peu le centre, le marché central puis on se prend un bubble tea sur la route. C’est notre petit plaisir de la journée! Même si c’est plutôt une boisson taïwanaise on avait l’habitude d’en boire à Paris. C’est super rafraîchissant. Nous nous rendons ensuite « chez » King.

marché central Saïgon site couchsurfing saïgon rue de Saïgon joueurs de dames vietnamiens

Bubble tea Saïgon

Nous avions accepté de participer à une classe d’anglais vers 19h, On nous présente à un groupe d’étudiants. Chacun d’entre nous à un groupe de 3/4 personnes et nous discutons ensemble. Les étudiants posent énormément de questions sur nous, notre voyage, notre vie commune, etc. Daïnah arrive a détourner quelque peu le sujet de conversation en leur parlant du PSG, ça tombe bien son groupe n’est composé que de garçons et ils sont fans d’Ibra !

On termine la classe au bout de 30 minutes. Les étudiants nous invitent ensuite à aller manger un dessert sucré (sorte de flan) avec eux. On se retrouve avec une dizaine d’étudiants qui continuent à nous poser plein de questions. On essaye d’en savoir un peu plus sur eux aussi. Beaucoup ne sont pas originaires de Saïgon et ils ne voient leur famille que 2 fois par an. Malgré tout, ils travaillent durs et sortent peu. On est étonnés de voir des jeunes de 22 ans aussi sages!

On a beaucoup aimé cette soirée avec ces étudiants. Elle s’est bien évidemment terminée par une série de selfies et d’ajout d’amis sur Facebook ! Ho Chi Minh City, c’est déjà fini pour nous. Demain, nous partons pour le Delta du Mékong.

Informations Pratiques pour Ho Chi Minh City

  • Nous n’avons pas été dans un hôtel car nous avons passé 2 nuits via le site couchsurfing
  • Entrée du musée: 15,000 dongs soit 0,60€ par personne
  • Prix d’un ticket de bus: 6,000 dongs soit 0,25€ par personne
  • Bubble tea: 39,000 dongs soit 1,62€ par personne
  • Nous avons mangé dans un petit restaurant non loin du musée qui faisait de délicieux Bun Cha, un plat à base de porc grillé et de noodles. Un régal, une fois encore !

Dans l’ensemble, nous étions un peu réticents en arrivant à notre couchsurfing. Néanmoins,  se retrouver avec des étudiants vietnamiens et pouvoir discuter avec eux fut très enrichissant ! C’est ce qu’on retiendra de notre passage à Saïgon avec le War remnants museum (le musée des témoignages de guerre).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager ! Pour nous suivre au quotidien pendant notre voyage, abonnez-vous à notre page Facebook: 

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *