Nha Trang : une autre vision du Vietnam

Nous arrivons à Nha Trang, la « petite Miami » vietnamienne à 5h du matin, pile quand le soleil se lève. On l’aperçoit du bord de mer: un gros soleil rouge qui perce à travers les nuages. Ça faisait un moment qu’on attendait de le voir aussi clairement car habituellement il y a un voile gris qui masque le lever du soleil et qui nous empêche de l’admirer comme il se doit. Après une nuit passée au fond d’un bus, on est contents d’être accueilli comme ça !

lever de soleil à nha trang

Avant de vous en dire plus, on va essayer de vous décrire Nha Trang comme il se doit: imaginez des buildings et des resorts au bord de plage, des russes bedonnants qui se dorent la pilule au soleil tout en sirotant une noix de coco et des plages privées inaccessibles au commun des mortels. Vous allez nous dire, c’est une version assez caricaturale de la ville ! Et bien malheureusement, on a pas vraiment vu autre chose !

En route pour une plage paradisiaque…

D’ailleurs, on a commencé par une grosse déception. Nous avions en tête de louer un scooter pour la journée. L’idée était de s’éloigner de la ville pour passer la journée sur une plage déserte à quelques kilomètres de Nha Trang. On loue notre scooter pour la journée (120,000 dongs soit 5€) et on prend la route. Le scooter n’a plus de d’essence et on tombe en panne au bout de quoi, 1km !

Clément pousse le scooter jusqu’à une pompe à essence et on ne va pas vous détailler son degré d’énervement (mais ceux qui le connaissent auront une petite idée). Dans notre malheur, nous avons de la chance, la station service et à quelques mètres de là où nous nous sommes arrêtés en panne sèche. Une fois le plein effectué, on continue notre route tout en maudissant la personne qui nous a loué ce scooter car il fait à présent un bruit sourd toutes les cinq minutes et on est la cible de tous les regards sur la route.

… Qui n’existe plus !

Nous arrivons enfin sur place et là c’est la douche froide ! La plage paradisiaque est à présent privatisée par des hôtels 5 étoiles en construction. Autour de nous, il n’y a que des chantiers et des ouvriers en plein travail…La plage paradisiaque n’existe plus. On décide de rebrousser de chemin et de rendre notre scooter.

Une fois à Nha Trang, on souhaite aller à la plage mais à peine installés, la pluie commence à tomber. Y’a des jours comme ça…Nous rentrons à l’hôtel et on ne ressort qu’en fin de journée pour aller dîner dans un petit restaurant qui sert des poissons et des fruits de mer au barbecue. On prend du calamar et du poisson accompagnés de riz. Le tout est un pur délice ! On accompagne le tout d’une bière bien fraîche et en quelques gorgées, on oublie les soucis de la journée.

Lever de soleil à Nha Trang – Partie 2

Le lendemain, on souhaite assister au lever du soleil et l’immortaliser comme il se doit. On met notre réveil à 4h30 du matin et on est au bord de l’eau 30 minutes après. Le soleil tarde à se montrer mais dans les rues, on à l’impression qu’il est 16h de l’après-midi!

Il y a très peu de touristes mais en revanche, tout les vietnamiens sont de sortie ! Il y a un cour de gym dans un parc où des femmes de tout âge se prennent au jeu. D’autres font du stretching au bord de l’eau ou font leur jogging. Les plus jeunes profitent de la fraîcheur matinale pour se baigner (tenue correcte exigée quand même, personne n’est en maillot de bain, la plupart des vietnamiens se baignent habillés). On s’amuse beaucoup à voir tout ce petit monde commencer sa journée et on profite aussi du soleil qui fait son apparition.

nha trang

lever de soleil

Le village de pêcheurs

Après le lever du soleil, on repart se coucher quelques petites heures avant d’attaquer notre journée. Cette fois le temps est avec nous et on peut enfin profiter de la plage. Après avoir fait trempette, on se dirige vers un village de pêcheurs situé à quelques kilomètres de la plage de Nha Trang. C’est assez loin et le temps d’y arriver le soleil est quasiment couché. On prend quand même quelques photos et on visite une autre partie de la ville. De ce côté, il n’y a plus aucun touristes. C’est plus authentique qu’au bord de la mer et on sent que de ce côté-ci, il n’y a pas grand monde qui profite du tourisme.

nha trang village de pêcheurs

bateau coque pêcheurs à nha trang dans leur bateau

Il y a un quartier qui est totalement condamné par de grandes grilles. On arrive à distinguer des maisons détruites. Certains vietnamiens habitent encore là. Vu la situation et la demande touristique, ils n’y resteront pas longtemps…Ils seront sans doute expulsés pour laisser place à de nos nouveaux hôtels extravagants.

Notre deuxième jour à Nha Trang touche à sa fin. Même si on ne peut pas dire qu’on a détesté Nha Trang, ce n’est quand même pas une ville qu’on conseillerait si vous passez au Vietnam. On a malgré tout profité de la plage et on a également bien mangé ! On continue à présent notre descente vers le sud, toujours côté mer, à Mui Né.

Informations pratiques

  • Hôtel: Nous avons pris une chambre dans une Guesthouse qui se nomme Blue House. Rien de fou,  juste un bon lit et pas très loin de la plage de la ville
  • Nourriture: Nous avons testé un restaurant qui se nomme Can Lanh et qui est réputé pour son barbecue, un régal !
  • Location d’un scooter: 120,000 dongs la journée (soit 5€), nous n’avons payé que 60,000 dongs pour une demi journée
  • Bus de Hué à Nha Trang: 300,000 dongs pour deux avec l’Open Bus ticket (on vous en parle bientôt dans un article.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à nous suivre sur notre compte Instagram. Nous sommes aussi sur Facebook où nous racontons notre voyage au quotidien. 

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *