Escale ratée à Banlung et visite du Cratere Lake

Après nos quelques jours à Sen Monorom, on avait déjà en tête notre passage de frontière du Cambodge au Laos. On avait déjà le stress qui montait un peu. Mais avant ça, nous avions encore une ville à découvrir, Banlung. Nous avions dans l’idée de faire quelques jours de treks et de rester une journée pour visiter la ville. Sur le site couchsurfing, nous avions trouver un hôte pour 3 nuits et nous avions hâte de le rencontrer. En fait, tout ne s’est pas passé comme prévu!

Banlung et notre rencontre avec Sona

Le départ de Sen Monorom a été assez mouvementé. Nous avons attendu près d’une heure avant que le bus vienne nous chercher. C’est en croisant par hasard le guide du « Bunong Elephant Project » que nous avons pu prendre le bus. En effet, c’est lui qui a appelé le chauffeur pour qu’il vienne nous récupérer. On a dans l’idée qu’il nous avait peut être oublié car nous n’avions plus une place de libre dans le bus. Clément s’est assis à côté du chauffeur et Daïnah ben où elle a pu…

bus banlung

On arrive finalement à Banlung. Notre « couchsurfeur », Sona, nous attend à la sortie du bus. C’est un chauffeur de tuk-tuk qui a également un office de tourisme où il propose des treks et différents tours. Il nous dépose chez lui. Sa maison est pour le moins modeste. C’est une baraque en tôle où il y a une pièce pour recevoir du monde, sa chambre et une pièce qui fait office de salle de bain/toilettes et cuisine.

On dépose nos affaires et on se rend avec Sona dans son bureau pour qu’il nous présente les différents treks dans la région. On va vite comprendre que c’est hors de prix. Le moins cher est à 50$ la journée, ce qui reviendrait à 200$ pour 2 jours. On explique à Sona qu’on ne va pas pouvoir s’offrir ce genre de trek et on sent qu’il est déçu. On décide alors de visiter la ville et de partir le lendemain pour Stung Treng.

Cratere Lake ou Yeak Loam Lake

Nous faisons le tour de la ville de Banlung. On ne va pas vous mentir, la ville est plutôt sale et polluée. On se rend au marché et en se baladant, on découvre une déchetterie à quelques pas seulement du marché, l’horreur… On continue notre petit tour de la ville puis on se rend au « Cratere Lake » ou Yeak Loam Lake. Un lac volcanique d’un bleu azur où les cambodgiens ont l’habitude d’aller pour pique-niquer et se baigner.

cratere lakelac_volcanique_blru_azurenfant cratere lake

L’endroit est superbe et on est déçu de ne pas avoir pensé à nos maillots de bain ! On fait le tour du lac et on s’amuse à voir les cambodgiens barboter dans l’eau. Le soleil commence à tomber et la lumière est belle. Le chemin qui entoure le lac est bordé de bambous ce qui permet d’avoir un passage ombragé et ça c’est très agréable quand il fait près de 40°C.

chemin du lac volcanique à Banlunglac_chemin

La raggae bar/restaurant de Banlung

Après notre petite balade au Cratere Lake on retourne au centre ville. Là, ça se gâte un peu, le ciel devient noir et on sent que ça va péter. On s’abrite au niveau d’un magasin de vélo. Les enfants s’amusent sous la pluie et c’est très drôle à voir. Il pleut pendant un bon moment et il y a même de la grêle. Une fois que ça se calme un peu on file chez Sona. Quand on arrive sur place, surprise! Il y a 6 français sur place qui boivent un verre. Car ce qu’on ne vous a pas dit c’est que Sona a transformé sa maison en reaggae bar/restaurant. Il fait également guesthouse. On se joint à tout ce petit monde et on passe la soirée ensemble en jouant aux cartes. La pluie finit par cesser et chacun rentre chez soi. On échange nos contacts et on se dit à bientôt.

De note côté, on explique à Sona qu’on part demain. On discute un moment avec lui et il nous dit que c’est un français qui lui a conseillé Couchsurfing pour rencontrer des touristes et leur proposer des treks. Nous on lui explique la vision du couchsurfing « classique » et on essaye de lui faire comprendre qu’il faut qu’il se concentre sur une activité. Sa maison fait office de guesthouse, de bar et de restaurant. A côté de ça, il a son tuk tuk et il propose aussi des treks. Il vit très modestement et on comprend son envie de réussir alors on essaye de lui prodiguer quelques conseils. Sona nous a beaucoup touché et on s’en voulait de rester chez lui sans lui donner en retour. On a préféré partir le lendemain pour qu’ils puissent accueillir d’autres personnes. On se dit au revoir quand le bus vient nous chercher et on lui souhaite le meilleur pour la suite. Alors si vous passez un jour par Banlung, n’oubliez pas d’aller boire un verre au raggae bar de la ville.

raggae bar banlung

Informations Pratiques

  • Entrée du Yeak Loam Lake ou Cratere Lake: 8,000 riels soit 2$ environ par personne
  • Prix pour un trek: 50$ par jour et par personne

Après cette expérience à Banlung et cette escale pas si ratée que ça, on se dirige vers Stung Treng, dernière ville que nous visiterons au Cambodge. On a déjà un pincement au coeur rien que d’y penser.

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *