Sen Monorom: voir les éléphants et randonnée

Nous nous sommes arrêtés à Sen Monorom quelques jours pour aller voir les éléphants et profiter de la nature qu’offre l’Est du Cambodge. Nous avons pris une chambre au Tree Lodge. Cet hôtel est légèrement excentré de la ville mais cela permet d’être au calme. Pour se rendre au centre ville, il faut à peine compter une quinzaine de minutes. Nous n’avons pas nécessairement apprécié le gérant du lieu mais l’endroit vaut le coup. Les bungalows sont simples et la terrasse du restaurant offre une vue imprenable sur le coucher de soleil.
Pendant nos quelques jours à Sen Monorom, nous avons passé une journée à visiter les alentours à pied et une journée en « Elephant Tour » pour aller à la découverte des éléphants de la région.

Une randonnée autour de Sen Monorom

Nous avions décidé de visiter les alentours de Sen Monorom à pied. L’idée était d’aller voir plusieurs points de vue pour découvrir la nature environnante. Avant de quitter le Tree Lodge, nous mangeons un pancake, ils sont délicieux même si on peste un peu car il faut payer un supplément pour avoir de quoi tartiner son pancake. Le ventre plein, on se dirige vers le premier « viewpoint ». Il est très facile d’accès et offre déjà une belle vue sur la ville.

sen_monorom_randonnée clément sur un arbre à sen monorom

On continue notre chemin vers un second point de vue puis on se dirige vers la « Sea Forest ». C’est en fait un point de vue sur la forêt tropicale qui surplombe une bonne partie de l’est du Cambodge. L’endroit est bien nommé c’est un véritable océan de forêts qu’on aperçoit au loin. Pour se rendre à ce point de vue, on vous conseille de suivre le panneau indiquant « Mayuri Hills », c’est un hôtel (on ne l’a jamais vu) mais les panneaux s’arrêtent au niveau de la « Sea Forest ».

sea forest sen monoromsen_monorom

On reprend notre petite balade vers un autre point de vue. Cette fois, la vue est moins sympa, juste à côté de la colline il y a une déchetterie à ciel ouvert. On voit plusieurs motos s’y rendre pour y déposer les déchets qui sont ensuite brûlés. Les plus pauvres viennent ici pour fouiller les poubelles et récupérer ce qui est possible.
Nous terminons ensuite la balade en nous dirigeant vers la cascade de Sen Monorom. C’est une modeste cascade mais l’endroit est plaisant. On y croise des mariés qui font leurs photos de mariage. On trempe un peu les pieds et on profite de l’endroit. On s’amuse aussi de voir poser les mariés à différents endroits de la cascade. Après cette longue balade, on va manger un morceau. On va au Chom Nor Tmei qui deviendra vite notre QG! La bouffe est excellente et à chaque repas on a droit à du thé et des bananes gratuitement.

cascade à sen monorom

Elephant Tour: Bunong Elephant Project

Le lendemain, on décide d’aller voir les éléphants. On a beaucoup hésité avant de réserver un tour. En effet, on ne sait jamais si les éléphants sont vraiment bien traités et ça pose toujours réflexion. Le Mondolkiri Project créé par le gérant de Tree Lodge était trop cher et personne ne nous en avait dit particulièrement du bien. Il fallait compter 50$ pour une journée et 80$ pour 2 jours de trek. Nous avons donc opté pour le « Bunong Elephant Project » créé par les gérants de la guesthouse « Happy Elephants ». Notre journée a coûté 35$ par personne ce qui nous semblait déjà plus abordable. De plus, on a bien aimé ce qui était décrit sur leur site web.
Le jour J un pick-up vient nous chercher à Tree lodge vers 8h15. On roule pendant une trentaine de minutes jusqu’au point de départ du trek. On marche ensuite pendant trente minutes environ avant d’arriver dans un petit village où nous nous arrêtons pour faire une pause. Le guide nous explique comment la journée va se dérouler. Il nous explique également que les éléphants appartiennent aux villageois de l’ethnie bunong. Ces derniers mois, il y a eu plusieurs accidents. Des éléphants ont tué des villageois. Résultat, un éléphant a été tué, l’autre a été vendu dans le Ratanakiri. La précaution est de rigueur et les mâles ne peuvent pas être approchés. Aujourd’hui, nous irons à la rencontre de trois éléphants femelles: Happy Lucky, Sophie et Princess.

trek à sen monorom pour voir les éléphantssen monorom

Nous traversons une rivière pour avoir notre premier contact avec eux. Nous avons des bananes et de la canne à sucre. Le guide nous montre comment les nourrir. Les éléphants prennent ce qu’on leur donne par la trompe, à part Princess qui préfère qu’on lui donne directement dans la bouche. Pendant cette matinée, on apprend à connaître les éléphants entourés de 3 villageois et du guide. Nous les nourrissons et nous les caressons, nous essayons de ne pas trop les brusquer. On est seulement cinq et cela permet de ne pas trop étouffer les éléphants.

éléphant à sen monorom elephant tour

Nous allons ensuite vers la rivière pour voir un des éléphants prendre un bain de boue. On ne fait pas trop attention et Clément se fait asperger de boue! C’est ensuite l’heure du déjeuner. ça sera une pause plutôt longue (plus de 2h!) même si cela nous permet de discuter avec les autres voyageurs. A la table, nous sommes à présents 12 car nous avons été rejoints par d’autres trekkeurs. Sur les douze, nous sommes 10 français ! Pour une fois, la langue de Molière est donc à l’honneur et nous passons le repas à parler français. Le repas est bon, on a notamment un très bon poisson grillé, des légumes (citrouilles et aubergines), du riz et en dessert du fruit de la passion, des bananes et de la pastèque.

village_bunong bunong elephant project
L’après-midi, nous assistons au bain des éléphants. Nous sommes 10 et là on trouve qu’on est un peu trop nombreux. On se met en maillot et on se prépare à se mettre dans l’eau. Parmi les 10, nous ne sommes que 5 ou 6 à oser s’approcher des éléphants dans l’eau. On s’amuse à jeter de l’eau aux éléphants et à les frotter. Ils ont l’air d’apprécier. C’est quand même un super moment qu’on passe avec les éléphants et on est impressionné de pouvoir les approcher d’aussi près !

Après la baignade, on se sèche et on passe un dernier moment avec les éléphants, comme nous sommes nombreux nous préférons rester en retrait à ce moment-là. On laisse ensuite les éléphants repartir dans la forêt.

éléphants dans la forêt à sen monorom

Bilan de l’Elephant Tour

Nous avons un avis assez mitigé sur cet « Elephant Tour. » Nous avons bien évidemment apprécié notre rencontre avec les éléphants mais nous avons trouvé qu’il y avait trop de monde l’après-midi et même si les éléphants sont habitués, on ne pense pas que cela soit l’idéal. Cela pose aussi la question du rythme qu’on impose aux éléphants. Si cette journée est une journée type pour ces éléphants, cela peut vite être harassant pour eux. Malgré tout, le tourisme permet de laisser vivre plus paisiblement ces éléphants. Transformés en attraction touristique, les éléphants ne sont plus utilisés pour porter des charges ou pour aider les villageois dans leur travail quotidien. Cela permet aussi aux villageois d’avoir une entrée d’argent sur le long terme grâce au tourisme. Pendant le tour, on aura quand même noté que les associations qui ont été créées aident les minorités mais font peu de cas du bien-être des animaux. C’est ce point qui nous laisse un peu dubitatif. Même si on a remarqué que le « Bunong elephant project » essayait au mieux d’allier les deux.

elephants elephant_happy_lucky

Informations Pratiques

  • Prix du bungalow à Tree Lodge: 7$
  • Restaurant que nous vous conseillons: On ne vous conseille pas de manger au Tree Lodge mais plutôt de pousser jusqu’en ville à Chom Nor Tmei restaurant
  • Prix de l’Elephant Tour: 35$ par personne pour une journée

Pour avoir un aperçu complet de la journée, voici un récapitulatif en vidéo:

Après Sen Monorom, nous avançons encore à l’Est du Cambodge à Banlung. D’ici nous espérons faire un trek de plusieurs jours. Nous testerons aussi le couchsurfing.

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
2

1 comment

  1. Les photos sont magnifiques ! Un article dépaysant, parfait pour un pause lecture au bureau.
    On a hâte de voir les prochaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *