Chiang Rai et la boucle de Mae Salong

Après notre passage de frontière entre le Laos et la Thaïlande nous voici à Chiang Rai. Nous y resterons quelques jours puis nous irons nous balader dans les alentours pour faire la boucle de Mae Salong. Le Nord de la Thaïlande ressemble beaucoup au nord du Laos et nous sommes étonnés d’apprendre que plusieurs mots se disent de la même manière en thaï et en laotien. Cela tombe plutôt bien car après 38 jours au Laos on a un petit bagage de mots que nous avons appris et ça fait plaisir de savoir qu’on peut les réutiliser.

En arrivant à Chiang Rai, on trouve une petite auberge pas trop cher tenu par un thaï assez excentrique. La chambre est clean et on sent qu’on est arrivés en Thaïlande, les hôtels sont beaucoup plus entretenus et la rapport qualité/prix est top. En revanche, on a un peu galéré pour trouver un endroit pas trop cher pour manger. On est pas loin d’une rue pleine de bars et c’est plutôt glauque. On peut manger dans la plupart de ses endroits mais on a pas trop envie de bouffer face à un vieux blanc avec une jeune thaï sur les genoux…On a malgré tout atterri dans un sorte de cantine thaï où la nourriture est bonne est pas trop cher. Le hic c’est que ce restaurant est fermé le soir, du coup on a cherché un endroit similaire ouvert en soirée mais on a fait choux blanc.

Il a beaucoup plu durant nos quelques jours à Chiang Rai et on a pas pu faire énormément de choses. C’est sans doute l’inconvénient majeur quand on visite la Thaïlande en pleine mousson. Il pleuvait vraiment des trombes et on avait vraiment pas envie d’affronter ce type de déluge, d’autant plus que la ville ne nous a pas charmés. On a quand même réussi à voir quelques temples et à visiter par la suite les alentours de la ville de Chiang Rai.

Le temple blanc à Chiang Rai

Le premier endroit que nous avons visité est le temple blanc de Chiang Rai. Nous voulions vraiment voir cette curiosité de nos propres yeux. Une fois n’est pas coutume, nous prenons un tuk-tuk pour y aller. Cela nous revient d’ailleurs moins cher que de louer un scooter (ce que nous voulions faire au début). Ce temple est vraiment beau et il vaut le coup d’oeil, on est pas déçus du déplacement. A l’intérieur sur les murs, on découvre des personnes et personnages liés à la culture populaire: Spiderman, yoda, pikachu, etc. On reconnaît même le célèbre coup de boule de notre Zizou national! Par contre, on ne pourra pas vous le montrer, les photos à l’intérieur étaient interdites. En fait, ce temple est une oeuvre d’art réalisée par un célèbre artiste thaï nommé Chalermchai Kositpipat.

temple blanc chiang rai

Cet artiste a réalisé ce temple pour rendre hommage au Bouddhisme. Le blanc fait référence à la pureté du bouddhisme et les miroirs rappellent la sagesse de cette religion.  L’artiste souhaite réaliser au total 9 bâtiments et cela pourrait encore prendre 50 ans avant que son oeuvre d’art ne soit complète. Il dit lui même que c’est l’oeuvre de sa vie et qu’il espère que ce travail continuera après sa mort.

chiang rai white temple

prières dans le temple blanc à chiang rai

Après cette visite, nous retournons vers Chiang Rai. De là nous nous rendons vers un autre temple, à pied cette fois, le Blue Temple.

Infos pratiques

  • Tuk-tuk A/R pour voir le temple blanc: 200 baths pour 2 personnes
  • Entrée du temple blanc: 50 baths par personne

Le Temple Bleu de Chiang Rai et le Wat Prea Kaeo

Nous nous rendons à pied jusqu’au temple bleu. Il fait beau et c’est plutôt agréable de s’y rendre par ses propres moyens. C’est un temple plutôt récent et il est vraiment superbe. On tombe sous le charme et on y reste un bon moment. Ce temple n’a rien à voir avec le précédent, c’est un véritable temple bouddhiste où les dévots viennent rendre hommage à Bouddha.

blue temple chiang rai

buddha blanc du temple bleu

Après cette visite, nous nous rendons dans un autre temple, le Wat Prea Kaeo, un des temples les plus sacrés de la ville. En effet, la légende dit que la foudre a frappé le stupa et que cela aurait fait apparaître une statue de Bouddha en émeraude. Aujourd’hui, cette statue est à Bangkok et celle présente dans le temple a Chiang Rai est une copie.
Après la visite des temples, nous décidons de nous rendre au « Tribe Hill Museum ». Ce musée est dédié aux minorités ethniques qui vivent en Thaïlande et est géré par une association. Il est situé au troisième étape d’un immeuble et honnêtement, l’endroit est un peu vétuste. On y trouve néanmoins de nombreuses informations sur les minorités ethniques et sur le commerce de l’opium.
On apprend notamment que les  » long-neck karen » appelé « femmes girafes » en France se sont installées en Thaïlande par la volonté d’un homme qui voulait les exploiter. Ainsi, les villages autour de Chiang Rai et Chiang Mai sont des villages montés de toute pièce par un entrepreneur qui a profité du conflit birman pour littéralement kidnapper des femmes de l’ethnie Karen pour les installer dans ces villages fictifs. Il y a plusieurs coupures de journaux qui parlent de cet honteux commerce dans ce musée.
Ces villages sont bel et bien des attractions touristiques. Les femmes qui portent les anneaux autour du cou sont payées 1800 baths alors que les hommes, sans grand intérêt pour le business, ne sont rémunérés que de quelques centaines de baths par mois. C’est donc un cercle vicieux car pour subsister ces femmes continuent de porter leurs anneaux pour le tourisme afin de garantir un revenu à leur famille.Nous vous parlerons plus longuement des femmes-girafes dans un autre article sur le blog car nous avons eu la possibilité de nous rendre dans un village Karen lors de notre voyage en Thaïlande.

La visite du musée commence par un film d’une vingtaine de minutes qui présentent les différentes minorités ethniques qui vivent en Thaïlande. Ces minorités viennent principalement de Chine, du Laos et de Birmanie. Beaucoup d’ethnies sont intrinsèquement liés au commerce de l’opium et cela est expliqué en détail dans ce musée. C’est un lieu très intéressant mais qui mériterait d’être un petit peu dépoussiéré.
Après ces visites, on se rend au Night Market de la ville, c’est principalement à destination des touristes et on achète juste un tee-shirt à Clément qui change petit à petit toute sa garde-robe. Cela clôture une journée bien remplie !

ville de chiang rai

Après ces quelques jours à Chiang Rai, nous sommes ravis de quitter la ville pour nous rendre dans un village situé à quelques kilomètres de là, Mae Salong.

La boucle de Mae Salong

Comme au Laos, il est possible de louer un scooter plusieurs jours pour se rendre dans de petits villages autour de Chiang Rai. On a pas très envie de louer un scooter car il flotte pas mal en ce moment et on décide d’utiliser les moyens qui s’offrent à nous, le bus! Nous ferons donc la boucle de Mae Salong en bus. Nous avons de la chance car en arrivant à la gare routière de Chiang Rai, le bus que nous devons prendre s’apprête à partir. Nous montons dedans et payons 25 baths par personne. Toutes les informations pour faire la boucle de Mae Salong en bus sont en fin d’article !

mae salong thailande
Sur la route, il y a de nombreux contrôles policiers. Chaque thaï doit montrer patte blanche (comprenez ses papiers d’identité). On apprendra plus tard que les minorités ethniques n’ont pas de papiers et qu’ils doivent rester dans le nord de la Thaïlande voir dans leur village lorsqu’il existe un couvre-feu. Nous nous arrêtons à Mae Chaem et nous devons patienter pour prendre un autre bus qui nous amènera à notre destination finale. Nous arrivons finalement à Mae Salong, un petit village de montagne. Nous déposons nos affaires dans une auberge et nous allons prendre notre déjeuner. Il y a de nombreuses spécialités chinoises et on se prend juste quelque brioches chinoises. Sinon, on mange un pad thai et un fried rice. Les plats sont délicieux. Une fois le ventre plein, on se dirige vers le temple Wat Santakhiri.

temple wat sathankiri à mae salong en contre jour
Pour arriver au temple il faut gravir 719 marches, elles sont toutes petites et la montée n’est vraiment pas agréable. En revanche au sommet, la vue est superbe. On peut même apercevoir les plantations de thé au loin. Le stupa du temple a été reconstruit en 2016 en l’honneur de la mère du roi Rama IX décédé en 2016. Ainsi, on peut apercevoir une sculpture de cette dernière au sein du stupa. Quelques thaïs sont présents lorsqu’on visite le stupa et ils rendent hommage à la mère du roi comme s’ils se trouvaient face à une statue de bouddha.
En redescendant vers le village, on se pose à un café. Histoire de se désaltérer un peu. On est assez fatigués après cette marche et on va se reposer à l’hôtel avant de ressortir le soir pour dîner. Cette fois, je prends un plat chinois et Clément un plat à base de riz. Une fois encore la nourriture est super bonne. Nous ne traînons pas et allons nous coucher car demain nous souhaitons nous lever pour aller au marché vers 5h.

Le marché du matin à Mae Salong

Nous nous levons finalement vers 6h et nous nous rendons au marché. C’est encore bien animé et nous prenons quelques photos. Je prends mon petit-déjeuner sur place, une soupe et du lait de soja chaud (comme en Chine). Clément ne peut malheureusement pas en profiter car il est un peu malade. On croise deux femmes Akhas au marché dont une qui nous vend des bracelets faits en larmes de Job (on vous parlait de cette plante ici). Nous partons ensuite en direction des plantations de thé à quelques kilomètres de Mae Salong.

femme akha en thailande

marché du matin à mae salong

bracelets et larmes de job

Les plantations de thé de Mae Salong

Le chemin pour se rendre jusqu’aux plantations de thé est assez difficile car c’est une route de montagne qui monte et qui descend, mes genoux en souffrent beaucoup. Nous finissons par arriver aux plantations de thé. C’est super joli et nous sommes absolument seuls. On s’amuse à prendre des photos dans les plantations puis on repart en direction de Mae Salong.

plantations de thé à mae salong

plantation de thé

On s’arrête dans un café au bord de la route avec une vue imprenable sur les plantations de thé. C’est l’occasion de goûter le thé de la région, du Oolong tea. On reste là un moment à boire du thé et à profiter de la vue. C’est le ciel qui nous oblige à nous bouger. On aperçoit des nuages menaçants au loin et on redoute de se prendre une saucée. On décide de retourner vers Mae Salong.

vue du café à mae salong

détail d'une feuille de thé à mae salong

village de mae salong en thailande du nord
On doit marcher quelques kilomètres avant d’y arriver et petit à petit un brouillard se forme sur la route. Cela nous rappelle Sapa au Vietnam. A un moment, nous n’y voyons plus à vingt mètres! Le changement de temps est assez impressionnant. On passe dans un petit village rapidement avant d’accélérer le pas. Il commence à pleuvoir lorsque nous arrivons dans le village de Mae Salong. On va vite s’abriter à l’auberge.

On reste dans notre chambre le temps que ça se calme, on ressort ensuite en fin d’après-midi. La lumière est super belle juste après la pluie et le soleil revient doucement. Nous décidons d’en profiter et allons jusqu’à un village Akha. On fait le tour du village et en repartant vers Mae Salong nous croisons des femmes Akhas qui rentrent des champs.

femmes akhas qui rentrent au village

En fin de journée, nous allons boire un verre. Je prends un thé bien chaud car le temps s’est rafraîchit, Clém n’en démord pas et prend un smoothie à la mangue bien frais. On dîne sur place et on va ensuite se réchauffer à l’auberge. Demain nous quittons le tranquille village de Mae Salong pour le village de Tha Ton.

Mae salong
Notre journée à Tha Ton

Nous quittons Mae Salong tôt le matin. On prend quand même le temps de se lever suffisamment tôt pour se rendre une dernière fois au marché. On prend un petit déjeuner typique, des beignets trempés dans du lait de soja bien chaud. Nous embarquons ensuite dans un bus jaune. Ce sont en fait des taxis collectifs qu’on trouve en Thaïlande et qu’on nomme « sorng taa ou ». Ces petits bus desservent des petits villages et sont très pratiques pour se déplacer.
Nous traversons des routes de montagnes et de petits villages lors de notre trajet jusqu’à Tha Ton. On se croirait au bout du monde. Dans notre bus, il n’y a que des villageois qui vont de ville en ville. Nous arrivons finalement à Tha Ton et on galère pas mal pour trouver un chambre. On croise un bel hôtel et on décide de craquer. On dépense nettement moins que prévu depuis notre arrivée en Thaïlande et on prend une chambre à 1000 baths la nuit.
La gérante est assez excentrique est très sympathique. Notre chambre est superbe et dans l’hôtel il n’y a une piscine rien que pour nous (en fait on est seuls dans l’hôtel). On va de suite piquer une tête ! On y reste un bon moment et on se prélasse au soleil. Dans l’après-midi on décide de se bouger mais doucement car Clément n’est toujours pas en grande forme. On se balade tranquillement au bord de la rivière puis on va vers une colline où il y a plusieurs point de vue et des statues de bouddhas.buddha_blanc_tha_ton

dainah a tha ton

la boucle de mae salongOn monte un peu et on peut avoir un bel aperçu de ce qui nous entoure. Les paysages sont très jolis et la lumière est belle. La journée se termine lentement, on se rend dans un petit resto non loin de l’hôtel pour clore cette journée calme.

Informations Pratiques pour la boucle de Mae Salong

La boucle de Mae Salong peut aisément se faire en bus. Il n’y a rien à prévoir ou à réserver à l’avance pour pouvez faire la boucle à votre rythme et aller de ville en ville quand vous le souhaitez. Voici quelques informations si vous souhaitez vous aussi faire la boucle de Mae Salong en bus:

  • Bus de Chiang Rai à Mae Cham: 25 baths par personne
  • Bus de Mae Cham à Mae Salong: 60 baths par personne
  • Bus de Mae Salong à Tha Ton: 60 baths par personne
  • Bus de Tha Ton à Fang (changement obligatoire pour ensuite se rendre à Chiang Mai): 23 baths par personne
  • Bus de Fang à Chiang Mai: 80 baths par personne
  • Hôtel à Mae Salong (on ne souvient plus du nom..): 300 baths la nuit pour 2
  • Hôtel à Tha Ton – Saranya River House: 1000 baths la nuit pour 2 personnes

Après cette escale à Tha Ton, nous partons pour Chiang Mai le lendemain matin. Nous y resterons une semaine car Clément a du travail en freelance.

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0

2 comments

    1. Merci pour le commentaire et le partage de ton blog ! Un bon article qui nous fait aussi découvrir ce que nous n’avons pas fait 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *