Découverte du lac Inle en passant par Kalaw

Nous quittons définitivement la ville de Mandalay pour nous rendre à Kalaw. Nous voulions aller dans cette ville pour faire un trek de plusieurs jours jusqu’au Lac Inle mais les conditions météorologiques n’étant pas avec nous, nous avons changé nos plans. Nous avons pris un bus pour arriver vers 5h du matin à Kalaw. Mais comme d’habitude en Birmanie, les horaires sont fictifs et nous arrivons en fait à 3h du matin, sans aucune réservation. Nous sommes les seuls à descendre ici et on nous jette quasiment nos sacs à dos sur la voie pour que le bus puisse repartir au plus vite. Nous voilà à Kalaw en pleine nuit au milieu de la route, à espérer qu’on nous prenne dans un hôtel. Kalaw ressemble étrangement à une ville comme Twin Peaks la nuit. Elle est entourée de pins et les hôtels ressemblent à des chalets de montagne. On a vraiment l’impression d’être dans un autre pays. Nous poursuivons néanmoins notre marche et nous arrivons devant le Richard’s Inn. Il y a une sonnette. On teste plusieurs fois et au bout d’un moment quelqu’un nous ouvre. Alleluia ! Nous avons un lit pour finir notre nuit, nous ne payons donc que la moitié. C’est déjà ça.

On se lève pour prendre notre petit déjeuner à l’hôtel puis on se repose encore un peu. Le midi on décide d’aller à la recherche d’un restaurant. On ne va pas très loin et on finit en face de notre hôtel. Une fois de plus on craque pour des Shan Noodles et des fried noodles.

shan noodles birmanie

Comme expliqué, on souhaitait faire un trek depuis Kalaw jusqu’au Lac Inle mais la météo n’est pas des plus engageantes, il prévoit de la pluie et on a vraiment pas envie de faire une rando de trois jours sous la flotte. Du coup, on se met d’accord et on décide de prendre le train pour relier Kalaw au Lac Inle. On va se renseigner à la gare et on note l’horaire. Demain nous prendrons le train pour le Lac Inle, enfin plus exactement pour nous rendre à Nyaungshwe, une ville située à quelques kilomètres du Lac Inle. Nous profitons de notre après-midi pour aller au marché et le soir nous dînons dans un petit restaurant où la gérante est adorable. On parle un peu avec elle et on discute également avec un birman qui organise des treks, il parle quelques mots de français. On déguste une nouvelle fois une excellente salade de thé et on teste les paratha sorte de galettes fourrées aux pommes de terre qui rappellent un peu celles qu’on peut trouver en Inde.

Départ pour Nyaungshwe en train pour découvrir le Lac Inle

Dernière matinée à Kalaw. Notre train part à 13h et nous avons encore un peu de temps pour profiter de la ville de Kalaw. Nous repartons dans le même restaurant qu’hier soir et nous discutons une nouvelle fois avec la gérante Elle nous dit qu’il y a un grand marché aujourd’hui qui réunit plusieurs minorités ethniques qui viennent de toute la région. En gros, c’est un événement à ne pas manquer et qui ne se produit qu’une fois par mois! On se dépêche de faire nos sacs à dos en rentrant à l’auberge et nous allons de ce pas découvrir ce grand marché. Dès qu’on approche le centre ville on sent l’effervescence qui règne. Le marché que nous avons visité la veille déborde dans toutes les rues. On croise de nombreuses femmes en habits traditionnels et on décide d’acheter des mugs (oui des mugs en alu) pour quelques centimes en vue de notre prochaine étape (la Nouvelle-Zélande) où nous allons faire beaucoup de camping. On tourne encore un peu dans le marché mais l’heure tourne vite et c’est déjà l’heure de partir pour la gare.

marché kalaw birmanie

marché kalaw myanmar

De Kalaw à Nyaungswhe (Lac Inle) en train

Nous arrivons à la gare à l’heure mais le train lui n’est pas en avance ! Nous allons attendre près d’une heure avant de le voir pointer le bout de son nez sur le quai. Nous prenons place mais nous décidons d’échanger nos places avec des touristes afin que la famille puisse être réunie. Notre wagon n’est pas très rempli et il commence rapidement à pleuvoir. On ne peut plus contempler les beaux paysages qui nous entourent. Lorsqu’on arrive à Nyaungswhe il pleut toujours et nous nous faisons alpaguer par les chauffeurs de taxis qui montent dans le train avant même qu’il s’arrête sur le quai. On négocie rapidement avec l’un deux et on se met d’accord avec un autre couple de touristes pour payer 2,000 kyats par personne (soit 1,25€). Nous arrivons assez rapidement à Nyaungswhe, nous cherchons à présent un hôtel et là les choses se corsent. Tout est beaucoup trop cher. Nous faisons plusieurs hôtels avant de trouver une chambre plutôt sympa au NK Little Inn.  Le soir, on dîne en face de notre hôtel, à la bougie suite à une coupure d’électricité. C’est plutôt drôle et la famille qui tient le restaurant est très gentille.

train kalaw lac inle

gare de train myanmartrain birmanie

vendeuse de noodles myanmar

Le lendemain, c’est une journée off. On flâne dans la ville et on dîne devant le match Australie-Myanmar dans un petit restaurant où tous les birmans sont scotchés devant la télé. Les espoirs des birmans sont malheureusement réduits à néant et l’équipe s’incline lourdement face aux australiens. Nous passons néanmoins une très bonne soirée dans ce petit restaurant. Le jour suivant, nous décidons de faire un tour en bateau sur le Lac Inle. On était un peu réticent à l’idée de faire ce tour en bateau mais on a quand même voulu tester. Inutile de vous dire qu’il y a du bon mais aussi du moins bon.

Lac Inle: notre tour en bateau

Nous nous réveillons aux aurores afin de prendre un bateau vers 6h du matin. On a toujours pas compris pourquoi on a voulu se lever si tôt pour le faire car ce jour là il pleuvait et en temps de mousson on a remarqué qu’il faisait souvent meilleur l’après-midi. Qu’à cela ne tienne, nous trouvons un batelier qui veut bien nous emmener pour un prix raisonnable (toutes les infos pratiques sont en fin d’article). On navigue un moment avec lui puis il nous emmène chez lui. En fait, ce n’est pas lui qui va nous emmener mais son fils qui ne parle pas anglais. Première déconvenue. On passe par un long canal qui nous emmène vers le Lac Inle. Nous croisons beaucoup de pêcheurs locaux qui manient leur pagaie avec un pied tout en maniant leurs filets. Leur dextérité est impressionnante. Nous passons devant les fameux jardins flottants, véritable institution sur le lac Inle qui permet de nourrir bon nombre de birmans. Nous arrivons ensuite au niveau d’une usine à soie et là ça se gâte.

pêcheur lac inle

Le jeune batelier nous invite à descendre et à visiter l’atelier. Il est très tôt et il n’y a personne à part une femme qui se présente et commence par s’excuser. Les femmes ne commencent à travailler qu’à 8h30, l’atelier est donc vide. Elle sort ensuite un carnet et lit ses notes pour nous expliquer ce qu’ils font et comment ils « produisent » de la soie. Dès qu’on l’arrête pour lui poser une question, chou blanc. Elle ne nous comprend pas ou n’a tout simplement pas l’habitude qu’on lui pose des questions. Ses deux filles arrivent à la rescousse mais ce n’est pas mieux. Nos questions restent toujours sans réponse. Avant de nous inviter à visiter le magasin, une des femmes nous montre comment elles font du fil à partir de lotus. Nous passons ensuite par le magasin et là on nous étale des foulards et on nous invite à bien tout regarder. Nous ne souhaitons rien acheter et on part assez rapidement. Deuxième déconvenue.

atelier soie myanmar

C’est malheureusement le même cinéma dans le deuxième atelier où nous allons. Ils produisent des bijoux et lorsqu’on arrive une jeune femme nous accompagne à l’intérieur pour nous expliquer comment ils réalisent des bijoux. C’est un peu trop fake pour nous et on est une nouvelle fois on est déçus. On ne reste pas longtemps et on repart dans le bateau. Nous effectuons à présent une troisième visite. Nous arrivons dans un atelier où ils fabriquent des bateaux, cette fois la jeune femme nous débitent des phrases toutes faites et quand on lui pose des questions, elle répète inlassablement la même phrase. C’est une véritable blague. On croirait avoir un robot en face de nous. Alors oui, ils font l’effort de parler anglais et ce n’est pas évident pour eux mais là c’est vraiment des phrases apprises par coeur….On rencontre ensuite une femme qui fait des cigares.

cigares birmanie

boites à cigares myanmar

Elle les réalise sous nos yeux et cette fois on trouve cela intéressant. On décide d’ailleurs d’en acheter quelques uns pour les ramener en France dans une jolie boite. On croise ensuite un homme qui réalise des paniers puis on essaye de nous vendre des objets en bois mais on refuse poliment et on repart rapidement sur le bateau. Nous allons ensuite visiter un temple.

myanmar birman

A l’entrée, des femmes vendent des feuilles d’or comme celles que nous avions vu à Mandalay. A l’intérieur du temple des hommes collent des feuilles d’or sur le Bouddha qui se trouve au centre de la pagode. Daïnah ne peut pas approcher (c’est interdit aux femmes) mais Clément peut aller voir ça de plus près. Après cette visite, direction le « monastère à chats ». Daïnah tenait absolument à y aller car les moines font sauter les chats dans des cerceaux (ne la jugez pas), c’est un peu le show qui fait la renommée du monastère. Malheureusement, nous n’avons rien vu de cela. On a bien essayé de se renseigner mais personne ne parlait anglais. C’est cette dernière visite qui clôture notre tour en bateau.

lac inle

On reprend le bateau et on est un peu déçus de ce tour fabriqué de toute pièces. On s’attendait à voir de vrais ateliers et non des « showroom » pour faire banquer les touristes. Le plus beau restent les images que nous gardons en mémoire de la vie sur le lac. Les pêcheurs que nous avons croisé, les birmans qui se déplacent en bateau pour aller au temple où ailleurs. Le tour se finit par la rencontre avec un faux pêcheur qui nous fait sa plus belle acrobatie en attendant qu’on le prenne en photo. Sauf que nous connaissons l’arnaque (tu prends la photo et tu paies) et on le regarde sans bouger. Il fait la moue et repart aussitôt.

faux pêcheur birmanie

bateau myanmar

pecheur myanmar

lac inle bateau birmanie myanmar

Nous passons le reste de la journée à notre hôtel, notamment en faisant une sieste bien méritée. Le soir nous trouvons un restaurant très sympa où nous allons manger les jours suivants. Les serveuses sont adorables et la plus jeune court à chaque fois qu’elle nous aperçoit pour nous prendre la commande. Nous restons encore un jour et demi à Nyangswhe avant de repartir vers Hpa-An. Nous allons notamment au marché et nous flânons dans la ville. On en profite aussi pour manger une dernière fois des Shan Noodles, à n’en pas douter notre meilleure découverte culinaire en Birmanie.

écoliers birmanie

moines birmans

vendeuse au marché au lac inle

marché myanmar

Le dernier soir, nous allons au restaurant en face de notre hôtel et on se prend 3 mojitos. On nous donne des chips et des cigares locaux pour qu’on goûte, on souhaite payer mais la gérante insiste, elle veut nous les offrir. Le lendemain est moins glorieux, on a une gueule de bois pas possible et on doit prendre le bus pour Hpa-An. Un bus de nuit interminable en plus.

Lac Inle et pollution

L’afflux de touristes et notamment la création d’hôtels et de restaurants directement sur le lac Inle pour le plaisir des touristes est un danger grandissant pour la préservation du lac Inle. Comme dans beaucoup de pays d’Asie, la gestion des déchets est un problème et nombre d’entre eux finissent malheureusement dans le lac. Une prise de conscience commence à voir le jour mais il est indéniable qu’en visitant le lac, il faut redoubler d’effort pour ne pas participer à ce qui pourrait être un désastre écologique. Pensez à limiter vos déchets et à évitez les restaurants et hôtels à même le lac à part si ces derniers ont une vrai politique écologique. Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet article.

C’est ainsi que nous achevons notre voyage en Birmanie en bouclant la boucle jusqu’à Hpa-An. Nous retournons ensuite en Thaïlande pour visiter le sud du pays cette fois. Pour nous suivre au quotidien, n’hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook !

Informations Pratiques

  • Hôtel à Kalaw – Richard’s Inn: 28,500 kyats (une nuit et demie) soit un peu moins de 18€
  • Hôtel NK Little Inn à Nyaungswhe: 20,250 kyats la nuit soit 12,70€
  • Bus Mandalay – Kalaw: 16,400 kyats par personne soit 10,30€
  • Train Kalaw – Nyaungswhe: 1,150 kyats par personne soit 0,72 centimes
  • Taxi gare de train à Nyaungswhe: 2,000 kyats par personne soit 1,25€
  • Tour de bateau sur le Lac Inle: 18,000 kyats pour 2 soit 11,30€
  • Frais d’entrée au Lac Inle: 4,000 kyats par personne soit 2,50€
  • Bus Nyaungswhe à Hpa-An: 25,000 kyats par personne soit 15,70€

 

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *