Hsipaw et retour à Mandalay via le viaduc de Gokteik

Après notre séjour à Mandalay nous prenons le bus en fin d’après-midi pour nous rendre à Hsipaw, petite ville située un peu plus au nord du pays. Beaucoup de touristes y vont pour apprécier la campagne birmane et surtout pour revenir à Mandalay en train. En effet, ce trajet en train est mythique car il passe par le viaduc de Gokteik qui a un jour tenu le record de 2ème plus long pont du monde. Afin de le conserver, le train passe désormais à 7km heure sur ce viaduc, de quoi avoir le temps d’apprécier les alentours et de prendre des photos.

En route pour Hsipaw

Mais avant de faire ce trajet retour, nous avons d’abord effectué un trajet en bus pour nous rendre à Hsipaw. Un trajet interminable ! Nous sommes partis vers 12h et nous sommes arrivés à 20h. Nous avons pu prendre une bonne pause déjeuner dans un restaurant qui proposait un buffet. Le repas était super bon et nous avons pu goûter plusieurs spécialités birmanes car nous avions droit à une viande et 3 accompagnements. En remontant dans le bus, un birman commence à discuter avec Clément, sauf qu’on ne comprend strictement rien à ce qu’il dit. On se rappelle l’avoir vu siffler une bouteille de whisky dans le resto et on comprend qu’il est bourré. Il va donc essayer de dialoguer avec Clément pendant une bonne heure. Lorsque Clément essaye de l’ignorer, il crie « Hello! Hello! » et il recommence son charabia. Inutile de vous dire que cette heure à été très longue pour Clem ! Heureusement, il finit par s’endormir et Clément peut enfin avoir la paix !

Arrivée à Hsipaw et découverte de la ville

Nous sommes restés deux jours à Hsipaw et nous n’avons pas pu faire autant d’activités que nous le voulions à cause de la pluie. On a quand même pu louer un vélo à notre hôtel pour se balader autour de la ville. Nous sommes partis dès le matin et nous avons eu un beau soleil. On a pédalé entre les rizières et on s’est enfoncés dans la campagne birmane. On croise des anciennes rails de train et quelques paysans affairés au champ. On pousse encore un peu et on arrive au Shan Palace. C’est un ancien palais où vit toujours une ancienne princesse Shan. Il est possible de le visiter et de la rencontrer mais ce n’est ouvert que deux heures par jour, de 15h à 17h.  Inutile de vous dire qu’on a loupé le coche…

hsipaw

rails hsipaw

Après quelques heures de vélo on décide de faire une pause dans un petit resto le « Miss Pop Corn Garden ». C’est un resto en dehors de la ville en pleine campagne. C’est un endroit super agréable et on y reste plus d’une heure et demie. Le gérant est très sympa et nous parle un petit peu français, ça fait toujours plaisir ! On se prend chacun un truc à manger et on accompagne le repas d’un bon Fruit Shake. On repart ensuite plein d’énergie pour continuer notre balade.

hsipaw birmanie

On passe devant un monastère puis devant d’anciens temples. Ce lieu se nomme « Little Bagan » en référence aux sublimes temples de Bagan. On souhaite continuer notre chemin jusqu’à des sources chaudes mais il a beaucoup plus la veille et pendant la nuit, le terrain est impraticable, en vélo ou à pied. On aperçoit au loin des nuages menaçants et on préfère rebrousser chemin. On a bien fait, l’orage éclate quelques minutes plus tard et on a juste le temps de s’abriter dans notre hôtel pour ne pas être trempés.

En fin de journée, on va boire un verre dans un bar en face de notre hôtel. Le gérant est souriant et sympathique. Il nous confie qu’il a des tables de billards à l’arrière si on souhaite jouer. On garde ça en mémoire pour demain s’il pleut. On dîne sur place et on passe un moment agréable. On observe les birmans autour de nous et comme d’habitude ils ont une petite fiole de whisky posé sur la table en plus de leur bière. Certains mélangent le whisky à la bière pendant que d’autres le prenne sec. Ils sont bien partis pour prendre une cuite !

Le jour suivant il pleut énormément et nous ne pouvons pas faire grand chose. Nous restons à l’hôtel et nous nous rendons ensuite au bar pour aller jouer au billard. A l’arrière du restaurant il y a 6 tables de billards et plusieurs birmans sont là en train de jouer. Ils parient de l’argent et leurs parties sont bien plus intenses que les nôtres, l’alcool aidant. On se fait 2 parties puis on va dîner au bar, une fois de plus on se laisse tenter par une salade de thé et on prend un plat de viande à partager. Cette journée sans visites nous aura permis de nous reposer et de voir un peu comment les locaux passent leur journée quand il pleut (comprenez au bar pour les hommes!).

Train Hsipaw-Mandalay par le viaduc de Gokteik

Le lendemain, nous embarquons dans le train qui nous mènera jusqu’à Mandalay. Nous quittons notre hôtel vers 8h et nous patientons à la gare. Comme partout en Birmanie, nous croisons des meutes de chiens dans les rues dont un groupe de 10 chiens qui arrive jusqu’à la gare. Ils font leur petite vie et s’aboient dessus sans même se préoccuper des humains qui attendent le train.

Nous allons nous renseigner pour acheter nos billets mais l’homme à son bureau nous explique qu’il faut encore patienter un peu avant de pouvoir acheter les billets. On s’assoit sur un banc en bois et on regarde un peu autour de nous. Il y a des femmes qui arrivent chargés d’ananas sur leur tête et dans des sacs. Au bout du quai, on aperçoit également des montagnes d’ananas empilées les unes sur les autres. Les birmanes, toujours avec leur tanakha sur les joues, s’affairent. Elles attendent du monde pour vendre leurs fruits. L’odeur de l’ananas remplit le quai. Le temps passe et des voyageurs arrivent, des touristes mais aussi des locaux qui n’ont que quelques sacs comme bagages. Surtout de la nourriture d’ailleurs.

L’heure est arrivée, nous prenons nos billets de train et nous embarquons dans le train. Les sièges sont plutôt en bon état. Nous nous attendions à avoir des sièges en bois mais ils sont en fait rembourrés et confortables. Les passagers prennent place. Nous sommes dans un carré mais nous ne sommes que 2, ouf. Les vendeuses font des les allers-retours sur le quai pour écouler leur stock d’ananas. Ces dernières partent à une allure folle et remplissent bientôt le train. Nous aurions sans doute aussi craqué si Daïnah n’était pas allergique. Finalement, le train démarre et nous nous éloignons lentement de la gare de Hsipaw. Nous nous faisons bercer de droite à gauche par les balancements du wagon. Les ananas ont laissé la place aux snacks et aux boissons sur la tête des vendeurs ambulants qui se déplacent de wagons en wagons. Cette fois nous nous laissons tenter et nous achetons des graines de tournesols à une vendeuse, visiblement ravie de vendre quelque chose à des touristes. Elle nous sourit et nous donne notre butin. Une birmane nous offre un peu plus tard des snacks au riz, on adore ça et on la remercie chaleureusement.

train hsipaw mandalay

vendeur birmanie

Les paysages défilent au passage du train mais nous faisons attention lorsque nous passons la tête par la fenêtre. La végétation est luxuriante et au passage du train des branches ou des feuilles sont régulièrement coupées, on comprend mieux pourquoi il y a tant de feuilles d’arbres dans notre wagon. Par moment, le train grince en tournant et le wagon se balance davantage. Le train s’arrête à quelques gares et de nouveaux voyageurs affluent. Une famille s’installe sur le carré d’en face et nous sourient. Ils ont 2 enfants avec eux. Le train repart et très vite nous arrivons aux abords du viaduc. Le viaduc de Gokteik a été inauguré en 1901, il n’est plus tout jeune et il faut bien préparer le train avant tout passage. On s’arrête donc à la dernière gare avant le viaduc et les mécaniciens procèdent à une dernière inspection tandis que les militaires embarquent dans le train.

train birmanie

Le viaduc est célèbre et il ne faudrait pas qu’un accident se produise. En effet, il est interdit de se lever ou d’aller aux toilettes pendant la traversée du viaduc, on ne sait jamais. Le train redémarre lentement et nous arrivons rapidement au viaduc. Le train passe un tunnel et tourne en grinçant fortement. La tête de train arrive sur le viaduc à une allure de 7km heure. Wagon par wagon, curieux et habitués passent la tête par la fenêtre pour le clou de spectacle. Sous le viaduc, il y a plus d’une centaine de mètres et au loin de la verdure, uniquement. Nous passons très lentement sur le viaduc et chacun est comme hypnotisé par ce léger grincement et par la majesté architecturale de ce pont. Le passage aura duré 5 bonne minutes peut être moins mais la magie a opéré.

viaduc birmanie

viaduc gokteik birmanie

dainah train myanmar

viaduc de gokteik myanmar

Le train reprend ensuite de la vitesse et beaucoup de touristes s’arrêtent à Pyin Oo Lwin. Soit pour prendre un bus qui les amènera plus rapidement à Mandalay soit pour y passer quelques jours. Nous, nous avons choisi de continuer notre route jusqu’à Mandalay. L’excitation est retombée et le temps se fait plus long. On regarde de temps à autre dehors mais le moment qu’on attendait est passé. Les vendeurs ambulants ne passent plus dans les wagons et on s’occupe comme on peut. La famille a côté de nous nous propose à manger et nous donne également de la poudre pour soulager les douleurs d’estomac. On ose pas refuser et on goûte cette poudre marron qui pique le bout de la langue. Les enfants sont incroyablement calme et à chaque fois qu’ils croisent notre regard, ils sont souriants.

femme birmane

Le soleil commence à tomber alors que nous sommes toujours au beau milieux de montagnes. Le train doit faire des marches avant/arrière dans la montagne afin de descendre de plusieurs mètres. C’est long. La lumière s’allume dans les wagons, on aperçoit au loin des lumières et on espère que c’est Mandalay qui s’approche. Nous arrivons finalement vers 20h30 à Mandalay, crevés mais ravis de notre périple en train. Notre hôtel ne se situe pas très loin de la gare et nous pouvons y aller à pied pour une bonne nuit de repos. Pour découvrir ce qu’on nous avons fait à Mandalay, n’hésitez pas à lire notre article sur le sujet. Et pour ne rater aucun article, suivez-nous sur Facebook !

Informations Pratiques pour Hsipaw

  • Hôtel à Hsipaw – Yee Shin Guesthouse: 25,200 kyats par nuit soit 16€
  • Location de vélo à Hsipaw: 2,000 kyats par personne soit 0,15 centimes d’euros
  • Billet de train Hsipaw-Mandalay: 3950 kyats par personne soit 2,50€
L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *