Mandalay et ses alentours: Ava, Sagaing, pont U-bein et Mingun

Après Bagan direction Mandalay, nous y sommes restés plus longtemps que prévu et nous avons pu prendre le temps de découvrir la ville et ses alentours. Mandalay, c’est le genre de ville qui stimules ton imagination ou au moins celle de Daïnah, qui pensait trouver une ville figée dans le temps et aux inspirations coloniales. Autant vous le dire tout de suite, Mandalay ce n’est pas ça du tout. C’est juste une grande ville insipide. Ce qui vaut le coup en revanche, ce sont les alentours de Mandalay. Nous l’avons bien compris et pour s’y rendre nous avons louer un scooter. C’est le plus économique et ce qui nous a offert également le plus de liberté. Bon il y a quand même quelques sites qui valent le détour à Mandalay, on vous en parle en détail dans cet article.

Mandalay: arrivée un peu chaotique

Une fois n’est pas coutume, notre bus nous amène jusqu’à notre hôtel. Enfin « notre » celui que nous avions noté sur Maps.me car nous n’avions fait aucune réservation. Tant mieux pour nous car quand on arrive sur les lieux, l’hôtel ne nous met pas en confiance. On cherche finalement un autre hôtel et on tombe sur le E1 Motel. Et là c’est le sketch qui commence…Nous demandons une chambre double, « with one double bed » in English. La jeune fille n’a pas l’air de saisir et elle nous montre 3 chambres (oui vous avez bien lu TROIS) avec deux lits jumeaux. On lui demande un seul lit pour 2 et là elle nous regarde genre, vous allez pas me dire que vous êtes un couple quand même. « UN SEUL » lit était si difficile et compliqué à comprendre qu’on en vient à lui faire des signes en lui montrant un des deux lits dans la chambre. Bon, on finit par abandonner car la jeune fille ne comprend toujours pas et on prend une chambre à lits jumeaux même si on en utilisera qu’un…Cela devait sûrement la dépasser de rencontrer un couple mixte. On devrait d’ailleurs vous préparer un article sur le sujet car on a des milliers d’anecdotes !

Les affaires sont posées, nous avons notre nid douillet et on va sans plus tarder découvrir cette fameuse ville de Mandalay. Et bien la ville est plutôt sale, les visages des birmans sont plutôt fermés et ce n’est pas vraiment joli. Voilà. En revanche, on croise plusieurs restos qui nous donnent l’eau à la bouche. On pousse jusqu’aux remparts du palais royal puis on se cherche un petit resto pour dîner. On se rappelle une adresse pour manger des chapatis pour pas cher vu sur un blog et on tombe finalement dessus. Effectivement, les prix sont imbattables et c’est vraiment bon. Les femmes réalisent les chapatis sous nos yeux et ils sont servis encore bien chauds.

Le lendemain petite journée « off ». Internet est performant et on ne loupe pas l’occasion de s’en servir. On a tellement eu de connexion pourries depuis le début du voyage en Birmanie que là on en profite. Bon on ne reste tout de même pas toute la journée à l’intérieur. On va faire un grand tour au marché Zegyo. C’est un très grand marché où on trouve de tout et on s’y perd pendant un bon moment. On en profite pour faire du shopping, Clément craque pour un longjyi et Daïnah aussi 🙂 Le shopping se prolonge car il se met à pleuvoir. Après l’averse on file à l’hôtel pour se reposer puis on ressort pour dîner. On goûte pour la première fois des shan noodles (un véritable délice) accompagnés de brioches chinoises. La journée se conclue ainsi et on réserve notre lendemain à la visite des alentours de la ville.

Visite de Sagaing

Nous louons un scooter directement à notre hôtel. Un birman arrive avec un scooter tout neuf et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il a peur de nous laisser son bébé.

« Vous savez conduire? » « Vous avez déjà conduit un scooter? »

On essaye de le rassurer comme on peut et on part en lui montrant que c’est bon, on gère 🙂 Pour sortir de Mandalay, on longe le fleuve et ce qu’on voit est déconcertant. Il y a des bidonvilles partout au bord du fleuve, la misère était déjà présente dans la ville mais aux alentours, c’est indéniable. On roule un moment puis on prend un long pont qui surplombe l’Irrawwaddy. Ensuite, il y a juste des panneaux à suivre pour démarrer des visites (bon on se perd un peu mais ça c’est anecdotique, hein).

mandalay pagode birmanie

Nous visitons la pagode situé sur la colline de Sagaing ainsi que la pagode Soon U Ponya Shin. En arrivant à cette deuxième pagode c’est le drame. Clément entend un léger cri et une odeur de cramé…Daïnah vient de se brûler avec le pot d’échappement sur la jambe. Elle verse un peu d’eau froide dessus et on va visiter la pagode. La pagode est très colorée mais vraiment différente de ce que nous avons pu voir jusqu’à présent. On visite avec nos lonjyi puis on reprend le scooter. La brûlure ressemble désormais à une énorme cloque…Le mal est fait.

pagode sagaing birmanie pagode birmanie sagaing

sagaing myanmar sagaing birmanie

Visite de Inwa (Ava)

 

Cela ne nous empêche pas de continuer notre route vers une autre ville emblématique, Inwa, anciennement appelée Ava. C’est une ancienne capitale royale birmane qui a gardé quelques sites très bien conservés. Lorsqu’on arrive, on trouve un petit restaurant au bord de la route qui fait de très bonnes soupes pour quelques centimes d’euros. Clément en reprend d’ailleurs deux fois. Une fois le ventre rempli, on visite la ville. Il y a un ticket d’entrée à payer de 10,000 kyats. On aurait facilement pu frauder car la personne au guichet ne vérifiait pas trop mais on a préféré la jouer réglo.

L’arrivée à Ava est synonyme de remontée dans le temps. Ici les touristes se déplacent principalement en calèches sur des chemins en terre et les anciens temples en ruines nous transportent des siècles en arrière. Nous sommes les seuls à oser nous déplacer en scooter (économies obligent) à travers cette cité parfaitement conservée où on s’imaginerait vite croiser un membre de la classe royale birmane. Mais la réalité est toute autre, Ava est aujourd’hui déserte et on ne croise plus grand monde à part quelques birmans curieux et des amoureux transits. Son charme n’en reste pas moins indéniable et on passe beaucoup de temps à visiter cette ville atypique. On croise un petit temple blanc où on s’arrête un moment pour fuir le soleil l’espace de quelques minutes. Un peu plus loin on croise une ancienne tour de garde. Il était encore possible d’y monter l’an passé mais depuis le tremblement de terre de 2016 elle est interdite au public. On s’arrête à une dernière pagode où il est possible de monter afin de surplomber la ville, le panorama est superbe. Notre journée n’est pas encore terminée, nous devons encore nous rendre à Amarapura pour découvrir le célèbre pont U-Bein.

birmanie ava inwa inwa ava inwa myanmar ava birmanie inwa birmanie

Le Pont U-Bein à Amarapura

Nous reprenons notre scooter pour nous rendre vers Amarapura. Dans cette ville on peut admirer le pont U-Bein, connu pour être le pont le plus long en bois de teck du monde. Nous avons souhaité visiter ce lieu en fin de journée afin d’admirer le coucher de soleil et voir les lumières s’éteindre lentement sur le pont. On a encore un peu de temps devant nous alors on décide de traverser le pont à pied et de boire un verre de l’autre côté. Il y a beaucoup de monde sur le pont, des touristes mais surtout énormément de birmans qui s’amusent à se prendre en selfie sur le pont. Nous traversons tranquillement le pont et nous nous posons à un café. On cherche ensuite un spot pour admirer au mieux le coucher de soleil. On trouve un endroit au bord de la rive et on s’installe. Daïnah installe la GoPro pour faire un timelapse et cela intéresse beaucoup les enfants qui jouent autour de nous. Le soleil commence à décliner et le ciel se transforme peu à peu sous nos yeux. Des teintes mauves, roses et bleu ondulent dans le ciel et nous offre un de nos plus beaux couchers de soleil du voyage.

myanmar u bein bridge

coucher de soleil pont u bein

pont u bein

On reste là à observer ce ciel qui décline jusqu’à que la nuit tombe. Il est temps de rentrer à Mandalay après ce superbe spectacle. Il est passé 20h lorsqu’on arrive enfin à Mandalay et pour conclure cette si belle journée, on va manger des chapatis (pour changer).  Après cette longue journée, inutile de vous dire qu’on a dormi comme des bébés.

Visite de Mingun

Le lendemain, on se rend compte un peu tardivement que le bateau pour Mingun part vers 9h et que c’est le seul de la journée ! Il est 8h30 et nous sommes encore à l’hôtel. Heureusement, celui-ci n’est pas loin de l’embarcadère et on se dépêche pour y arriver. Sauf qu’on doit retirer de l’argent entre temps car on a pas assez d’argent pour payer le bateau. On pensait vraiment pas y arriver car nous n’avions croisé aucun distributeur automatique sur la route mais heureusement on en voit un juste avant l’embarcadère en face d’un hôtel de luxe. Les bords du fleuve sont en fait des bidonvilles et la misère est saisissante. Certains n’ont que quelques branches pour toit et on peut apercevoir des enfants qui jouent dans l’eau sale du fleuve ou qui se lavent. C’est assez incroyable de voir ça là alors qu’en face se dresse des hôtels de luxe et une grande ville comme Mandalay. On atteint l’embarcadère dans les temps et là surprise il y a plein de touristes. On en avait jamais vu autant au même endroit depuis notre arrivée en Birmanie. On paie le bateau et on embarque. C’est parti pour une traversée d’une heure sur le fleuve de l’Irrawwaddy.

On a un bel accueil en arrivant. Un troupeau de vendeurs ambulants nous attend avec des bibelots de toute sorte. On passe notre chemin et surprise, nous devons payer un ticket d’entrée de 5000 kyats par personne pour entrer dans la ville. On était pas au courant et ça nous énerve un peu. On finit par payer et on accède à Mingun. On enfile nos lonjyi et on découvre la ville. On commence par la pagode Hsinbyume, un superbe temple blanc qui contraste fortement avec le ciel bleu en arrière. C’est un superbe édifice. On croise pas mal de birmans dont quelques birmanes qui s’arrêtent en croisant Daïnah. Cette dernière a désormais une technique sans faille pour ce genre de situation, elle se retourne, regarde les birmanes et leur lance un « mingalaba » (« bonjour » en birman), cela se traduit généralement par quelques rires, des sourires et un « mingalaba » en retour.

pagode hsinbyume pagode hsinbyume mingun mingun pagode blanche

Après Hsinbyume, nous allons voir la cloche de Mingun. Cette cloche a été pendant longtemps la plus lourde et la plus grande de l’histoire mais cela n’est plus le cas à présent. On peut néanmoins la faire sonner et aller à l’intérieur, ce qui vaut quand même le détour. Nous terminons notre visite de Mingun par la pagode inachevée qui ressemble donc plus à un gros bloc de pierre qu’à un véritable temple. Il était possible de monter au sommet mais une fois de plus, le tremblement de terre de 2016 a fait des dégâts et il n’est plus possible d’y monter. Après cette visite, on se repose devant ce temple et une vendeuse ambulante nous interpelle. Elle nous parle en français pour nous présenter ces différents articles et elle nous lance même un « c’est moins cher qu’à Leclerc ». On reste interloqués et on la quitte en riant. Décidément, certains touristes apprennent des phrases atypiques aux birmans !

pagode inachevée mingun

Nous retournons à Mandalay avec le bateau de 12h30 (qui part en fait à 13h). On a donc toute l’après-midi pour visiter la ville de Mandalay sous le soleil. On marche plusieurs kilomètres à pied pour nous rendre à la pagode Kuthodaw. La marche est plutôt agréable dans ce coin de la ville et les gens que nous croisons sont beaucoup plus souriants. Ils nous disent « bonjour » presque à chaque fois et cela change un peu la vision que nous avions de la ville. On arrive enfin à la pagode et on visite. Le ciel commence à changer et on s’en qu’on va se prendre une belle pluie. On repart vers notre hôtel mais c’est trop tard, il pleut à grosses gouttes. On ne peut pas aller plus loin et on décide de s’abriter dans un bar (tant qu’à faire), quelques minutes plus tard c’est le déluge et un gros orage éclate. On décide de manger sur place en buvant quelques bières et on retourne à notre hôtel un peu plus tard dans la soirée sans une seule lumière. L’électricité a été coupé pendant l’orage.

mandalay

Départ pour Hsipaw et retour à Mandalay

Nous partons quelques jours à Hsipaw en bus et nous revenons quelques jours plus tard à Mandalay pour une dernière journée de visite. Nous revenons avec le train ce qui est super agréable. Cette fois, on trouve un autre hôtel, l’Hôtel Venus qui est beaucoup mieux que celui où nous étions la dernière fois. Durant cette dernière journée à Mandalay, on décide d’aller faire un tour au Marché Zegyo. Un vaste marché où il y a quantité de nourriture et d’objets en tout genre. On y passe un bon à prendre des photos. On décide ensuite d’aller dans le quartier des « faiseurs d’or ». Ces hommes tapent sur des sortes de livres pour affiner des feuilles d’or. Ces dernières seront utilisées par les birmans pour recouvrir certains Bouddhas d’or. Et oui, cela n’est possible que pour les birmans, les birmanes n’ont pas le droit de le faire.

marché zegyo

On cherche pendant un moment ce fameux quartier mais le bruit qui se dégage des ateliers ne trompe pas. On suit ce bruit rythmé jusqu’à un atelier où plusieurs sont en plein travail. Vêtus simplement d’un longjyi, ils tapent sur un petit livre de manière régulière afin que chacun garde un certain rythme. Nous les regardons un moment accomplir ce travail titanesque. Le résultat est une feuille d’or incroyablement fine.  Nous continuons ensuite notre route et nous tombons sur un vériable « showroom » dédié aux touristes. Il y a d’ailleurs des cars garés devant. Là, il y a des hommes qui travaillent et qui montrent ce qu’ils font aux touristes mais cette fois c’est juste une mise en scène. On ne reste pas là très longtemps et on va manger. Une fois de plus on mange des shan noodles et on accompagne notre repas d’une délicieuse salade de thé. Notre journée à Mandalay s’achève et nous partons ensuite pour la ville de Kalaw. Nous voulions y faire un trek mais nous avons dû changer nos plans. On vous raconte tout ça très vite.

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *