Koh Samui: déceptions et tourisme de masse

Nous arrivons à Koh Samui vers 12h après voir pris le ferry à 8h30 depuis Surat Thani. Nous rejoignons la sœur de Daïnah avec qui nous passons le week-end sur l’île. Nous ne faisons pas grand-chose à part aller de plages en plages. En arrivant sur place nous avons littéralement halluciné. Quand on pense à la Thaïlande on pense instinctivement au tourisme de masse et notre escale à Phuket nous l’avait bien confirmée. Mais naïvement nous pensions que l’île de Koh Samui avait été épargnée. Une fois sur place nous avons déchanté, l’île de Koh Samui ressemble à un parc d’attraction grandeur nature où tous les clichés sont réunis pour vous faire passer un « séjour mémorable ». Des bars à n’en plus finir, des plages bondées et des attractions touristiques en pagaille (en passant par le jet ski ou le tour à dos d’éléphant). Bref, le genre de destination qu’on préfère éviter habituellement. On a essayé d’en profiter malgré tout (on est sur une île quand même) en faisant abstraction de tout cele et surtout en profitant de ce week-end avec la soeurette. Voilà un aperçu complet de notre séjour sur place.

Nous avons pris un bus collectif depuis l’embarcadère jusqu’à Lamai Beach où nous séjournions. Ces bus collectifs peuvent vous emmener de plages en plages mais il n’ont pas d’horaires fixes et à choisir il vaut mieux se déplacer en scooter. Dans notre cas c’était un peu difficile avec 2 personnes sur 3 sans permis de conduire 🙂 Mais bon on a réussit à se débrouiller.

Week-end en famille à Koh Samui

Nous retrouvons rapidement la soeur de Daïnah et nous décidons de profiter de Lamai Beach. Clément peut aussi se reposer pendant ce week-end là et éviter l’eau autant que possible.  Le temps n’est pas vraiment au rendez-vous mais on peut malgré tout profiter de la plage. En fin d’après-midi on se rend à Silver Beach, une plage plus petite où il est possible de faire du snorkeling. En revanche, impossible de nager on peut y patauger tout au plus car il y a pas mal de rochers.

Le temps se gâte et nous devons nous abriter dans le seul restaurant de la plage. On décide d’y manger et d’y rester en attendant que l’averse passe. Cela dure assez longtemps et l’après-midi touche à sa fin quand nous quittons Silver Beach. Nous prenons un taxi pour revenir vers Lamai Beach et nous trouvons un bar où passer la soirée. La pluie est de retour et on ne peut pas faire grand chose d’autre. Le lendemain le temps n’est pas très clément et nous ne pouvons pas profiter de l’île comme nous le souhaitions. Le week-end touche ensuite à sa fin et la soeur de Daïnah doit déjà repartir.

plat thai thailande

koh samui

crystal bay thailande koh samui

Koh Samui: découverte en scooter

Pour notre dernier jour à Koh Samui, nous décidons de louer un scooter. Nous souhaitons aller voir quelques viewpoint et des cascades. Le temps est superbe et nous nous dirigeons vers la Cascade Namuang. Nous qui pensions que l’île serait encore un peu sauvage…En arrivant autour de la cascade, nous arrivons dans un lieu qui ressemble plus à un parc d’attraction qu’à autre chose. Nous garons le scooter et nous nous rendons jusqu’à la cascade qui est bien évidemment payante. Nous sommes arrivés jusque là et nous décidons d’y aller malgré tout mais tout ce système mercantile nous tape un peu sur les nerfs.

dainah devant une cascade a Koh Samui

cascade a koh samui

En revenant vers le scooter, nous croisons des éléphants enchaînés. Un éléphanteau et sa mère sont dans de petites cages où il ne peuvent même pas se déplacer. Les touristes sont là pour avoir leur tour à dos d’éléphant et n’ont pas l’air de se soucier de leur bien-être. Nous sommes tous simplement écœurés.

éléphant enchainé

éléphants thailande

Nous reprenons rapidement le scooter. Nous souhaitons nous arrêter à un viewpoint mais surprise, il faut payer pour s’y arrêter ! On continue notre chemin et on s’arrête deux minutes plus loin pour admirer la vue. On se dirige ensuite vers la plage de Chawang. Grosse erreur, cette plage n’est pas belle et elle est blindée de monde. On avale notre pique-nique en vitesse et on rebrousse chemin. La pluie commence à tomber. On revient vers Silver Beach et on s’arrête à un joli viewpoint où on peut admirer la plage et les rochers.

koh samui thailande

Le dernier soir on se fait plaisir et on mange à la Pizza del Sol, une pizzeria à deux pas de notre guesthouse qui fait de très bonnes pizzas. Pour ceux qui souhaiteraient goûter de la bonne cuisine Thaï à Koh Samui (à Lamai Beach) nous vous conseillons le petit restaurant « Mam ». C’est un peu excentré, ça ne paie pas de mine mais c’est super bon et les prix sont abordables (et ça c’est plutôt rare sur l’île).

Vous l’avez compris, Koh Samui ne nous a pas laissé un souvenir impérissable. L’île est beaucoup trop touristique et toute les beautés naturelles de l’île sont exploitées à leur maximum pour faire payer le touriste. Alors oui, nous savions que la Thaïlande était très touristique mais on ne s’attendait vraiment pas à ça. On a sans doute été naïfs ! Heureusement, on a davantage apprécié Koh Phangan. On vous en parle très vite 🙂

Infos Pratiques pour Koh Samui

  • Jinna’s Garden House: 350 baths la nuit pour deux personnes
  • Entrée cascades: 50 baths par personne
  • Location de scooter: 150 baths la journée (24h)

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram pour suivre notre tour du monde au quotidien.

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0

7 comments

  1. Quand commencerez-vous à visiter la Thaïlande ?
    Bonjour, je suis tombé sur votre blog que j’ai plaisir à suivre, mais plus je lis vos histoires en Thaïlande, plus je trouve vos récits frustrants. En gros : vous vous plaignez du tourisme de masse en thaïlande, mais votre parcours est un condensé de clichés et des plus grands lieux du tourisme de masse. Dit autrement, c’est comme si un étranger visitait juste le mont saint michel, pigalle, et eurodisney, puis disait que c’est très tourisme de masse la France.
    Phuket comporte plein d’endroits superbes bien moins chers que ce que vous avez payé, et hors du tourisme de masse. Phuket est grand comme la corse mais vous allez à PATONG, L’ENDROIT du tourisme de masse par exxcellence ! Il suffisait de faire quelques km…
    Idem à Koh Samui, y’a deux spots qui sont à éviter : lamai et chaweng, là aussi c’est la fête du tourisme du monde entier et n’est pas la thailande. Sur Koh Samui, allez à Mae Nam, à Nathon, à Lipa Noi. La vous verrez la thailande, des belles plages, peu de monde, des prix bien plus raisonnables.
    Idem pour ayutthaya, etc…
    Bref, sortez des sentiez battus, et vous aurez une impression complètement différente. Car la vous enchainez les clichés du tourisme de masse en vous rendant en plein dedans à chaque fois. Il y a tellement à voir en sortant un peu de la route.
    On dirait que vous voulez voyager de manière backpacker, mais n’allez que dans les villes pour touristes, d’où le côté étrange et la frustration à vous lire. Bon courage pr la suite, à dispo pour vous conseiller.

    1. Bonjour !
      Merci de nous suivre. Je ne sais pas si vous avez lu entièrement les articles mais je vais vous expliquer un peu notre parcours. Nous sommes passés par Phuket pour rejoindre notre ami qui lui était à Patong. Nous avions prévu de passer une ou deux soirées avec lui et profiter du côté fêtard de cette ville pour ensuite apprécier les coins plus calmes que l’on peut trouver sur la presqu’île. Nos plans ont été quelques peu chamboulés car dès le lendemain nous devions finalement nous rendre à Koh Samui pour rejoindre quelqu’un d’autre qui nous visitait pour le week-end. Pour Koh Samui, nous avons donné une petite chance à l’île en nous baladant en scooter pour découvrir les coins plus reculés et je peux vous dire que la vie n’est pas forcément moins chère dans les endroits que vous nous proposez. Certes, nous avons trouvé de belles plages beaucoup moins bondées de touristes, mais à marée basse nous avons été tout de même déçus. Ce qui nous a surtout marqué, c’est de payer juste pour voir une cascade ou un viewpoint et on ne parle même pas de la condition des animaux exploités pour le bon plaisir des touristes.
      Pour le sud de la Thaïlande nous ne voulions pas forcément « sortir des sentiers battus », juste se reposer, profiter de la plage et aussi découvrir ces villes dont nous entendons tant le nom avant de quitter l’Asie. Et puis d’ailleurs cette expression « sortir des sentiers battus » n’as pas vraiment de sens, c’est comme si un touriste visitait Paris pour la première fois et que vous lui disiez de na pas aller voir la Tour Eiffel… Nous c’était ce qu’on voulait faire, on s’attendait à un tourisme de masse, mais pas à cette échelle là.
      Nous venons de publier un article sur Koh Phangan que nous avons plus apprécié, je vous invite à le lire. Vous trouverez aussi nos articles sur le nord du pays qui nous a beaucoup plu 🙂

  2. Re ! Pour vous répondre, oui je les ai lu en entier.
    Parler de Phuket en n’ayant été qu’a patong, c’est comme juger la corse en n’ayant vu qu’ajaccio…
    Pour Samui, je maintiens, il y a moyen de voir des cascades gratuites, de se loger à un prix thai (ex a nathon j’ai au moins 4 ou 5 adresses pour 500 bath ou moins /2), et y’a des endroits chanmé genre samui camp. des plages super et vides vers elephant gate. mais il faut connaitre… ou chercher
    Et pour terminer, l’expression sortir des sentiers battus à du sens, oui, elle veut dire : ne pas aller la ou tout le monde va, et s’interroger. Je ne suis pas d’accord avec votre comparaison : c’est comme aller à Paris et ne pas voir la tour eiffel.
    2 remarques :
    1 / A paris, c’est justement quand on a vu les grands classiques comme la tour eiffel versailles etc que l’on COMMENCE a découvrir le vrai paris.
    2 / Aller voir la tour eiffel à du sens, car c’est un batiment historique, unique, avec une histoire… c’est donc tout à fait différent de Patong, Chaweng, Lamai.;.. Qu’y a-t-il d’historique ou de particulièrement remarquable la bas ? Rien.
    C’est juste que c’est sur tous les guides et donc on se sent « obligé » d’y aller, comme ce fut votre cas. JE vous invite juste à interroger cela et vous rendre compte que, contrairement à la tour eiffel ou versailles, ces lieux en soi n’ont rien d’insdispensable, si ce n’est de mettre tous les touristes au même endroit dans un ghetto touristiue sur l’ile, ou vous avez volontairement été.
    Après si c’était votre but d’aller en thailande voir le tourisme de masse, donc de voir des étrangers, c’est un bien étrange objectif.
    Car justement, la thailande c’est tout le reste ! Bon voyage.

    1. Hello, pour Phuket, nous précisons bien dans l’article que nous parlons de Patong et non de Phuket dans son ensemble. Je crois que le lecteur comprend bien que nous ciblons Patong vu qu’on parle uniquement de cet endroit. En ce qui concerne l’expression « sortir des sentiers battus », on va justement préparer un article à ce sujet. On pourra en rediscuter à ce moment. Pour la Thaïlande, c’était notre première fois et on a eu envie de voir les choses dont on a entendu parler. Je précise qu’on avait pas de guide avec nous, on a surtout glaner des infos sur le net. Après l’idée c’était surtout de nous reposer et de profiter de la plage, on est sans doute pas tombé sur les bonnes et on a sûrement loupé les endroits plus calmes. On cherchera mieux la prochaine fois 😉

  3. Hello ! Oui, j’ai bien compris pour Patong, c’est justement l’objet de mon commentaire : pourquoi choisir d’aller voir uniquement le pire de Phuket alors que l’île est immense ?
    Je crois vraiment que même si on est naturellement attiré par les endroits ou tout le monde va, il faut se forcer à s’y interroger, car parfois cela n’a pas de sens. Exemple : patong. Vraiment quand vous dites  » on a eu envie de voir les choses dont on a entendu parler. » faut aller plus loin et se dire : pourquoi on en parle ? C’est vraiment ce que moi je veux voir ?
    C’est en arrivant à dépasser ça que le voyage devient différent. Voici un peu de matière pour votre article sur les sentiers battus !
    bon voyage

    1. Re bonjour !
      Je vous invite à relire notre premier commentaire, on vous explique la raison de notre visite à Patong. Pukhet et ses alentours n’étaient même pas prévus dans notre itinéraire de départ.

  4. Je l’ai relu 😉 mais faut pas prendre perso ce que je vous dit ce sont des remarues générales, valables donc aussi pour votre ami qui a choisi cet endroit 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *