Northland: découverte du nord de la Nouvelle-Zélande

Nous accumulons près de 4 mois de retard sur le blog mais nous ne baissons pas les bras et nous démarrons enfin nos récits sur la Nouvelle-Zélande. Nous sommes arrivés le 2 septembre chez les kiwis et nous avons plutôt bien commencé en faisant la connaissance de Lindsey, notre hôte Airbnb à Auckland avant de nous rendre dans le Northland.

On vous en parlera dans un autre article mais Lindsey a été notre ange gardien pendant nos quelques jours à Auckland. Nous avons pu acheter une voiture à un prix plus que correct et nous avons mangé le meilleur petit déjeuner du monde chez elle. Nous avons ensuite quitté Auckland pour nous rendre dans le nord, le Northland. C’est ce premier road trip que nous vous racontons dans cet article.

Après avoir acheté le nécessaire et fait le plein nous partons pour découvrir le nord de la Nouvelle-Zélande. Notre objectif, Cap Reinga sur la pointe nord. Mais avant de l’atteindre nous avons pas mal de kilomètres à faire et plusieurs arrêts.

En route pour le Northland: Shakespear Regional Park

Nous quittons Auckland le coffre plein et avec une certaine excitation, le road trip commence enfin. On a mis sur une clé USB des chansons qui se chantent à tue tête dans la voiture mais on est trop pudique pour vous dire lesquels (bon ceux qui nous connaissent auront une vague idée du contenu de notre clé…Pour les autres on vous laisse deviner!).

Nous arrivons assez rapidement au Shakespear Regional Park et nous tentons de payer par téléphone notre nuit de camping avec notre toute nouvelle carte de crédit. Sauf qu’elle est neuve et qu’on a pas encore fait un seul achat avec. Du coup, ça ne fonctionne pas…On doit retourner dans une station d’essence pour acheter un truc et débloquer la carte puis revenir à notre camping. On rappelle que la Nouvelle-Zélande c’est 3,5 millions d’habitants et que les commerces ne courent pas les rues dans certains coins paumés…Du coup, cet oubli nous a pris un certain temps.

shakespear regional park nouvelle zelande

Le Shakespear Regional Park, c’est un coin de verdure où on trouve pas mal de moutons et des weta, des sortes de poules bleues et noires au bec orange. C’est le début du voyage et un rien nous émerveille. On est au bord de la plage et on est super heureux d’enfin pouvoir planter notre tente. Sauf que la pluie s’est invitée à la fête et nous n’avons pas vraiment pu profiter de notre première soirée en camping. On est bloqué dans la tente toute la soirée et on ne peut même pas se faire à manger. Le lendemain, il fait meilleur et on peut se promener dans le parc en allant à la rencontre des moutons. La pluie revient rapidement et nous n’avions pas encore rangé la tente. Résultat, il a fallu attendre 2h avant qu’elle soit sèche. On a dû la faire sécher dans un courant d’air au niveau des toilettes et heureusement ça a marché. Bienvenue en Nouvelle-Zélande ! On reprend ensuite la route vers le nord et on arrive rapidement vers les grottes Waipu.

mouton nouvelle zelande

Les Waipu Caves (grottes)

Ces grottes sont un peu particulières car elles renferment des vers luisants qui s’accrochent aux parois et qui donnent l’impression de voir un ciel complètement étoilé. Bon, il faut s’accrocher car il faut traverser des petits cours d’eau et crapahuter dans la grotte pour vraiment accéder à des endroits où on peut les voir. Heureusement, un français rencontré dans la grotte nous a dit de ne pas hésiter à aller plus loin pour apprécier le spectacle, merci à lui !

gloworms waipu caves

Nous dormons sur le parking des grottes Waipu cette nuit là (dans la voiture cette fois) et nous continuons notre route vers le nord. On s’arrête rapidement sur la plage Uretiti puis on poursuit notre route vers la ville de Whangarei qui possède une belle cascade non loin du centre ville. Après cet arrêt, nous passons l’après-midi à Whale Bay, une superbe crique quasi déserte où nous pique-niquons. Nous cherchons ensuite un camping pour la nuit. Le lendemain, direction Bay of Island.

cascade whangarei

northland

Bay of Island et les premiers européens

Nous voici dans la Baie des îles, une région au cadre paradisiaque et où les premiers européens ont décidé de s’installer. On les comprend, le cadre est super beau et c’est tout naturellement que les néo-zélandais privilégient aujourd’hui cette région pour les vacances d’été. Les premiers européens se sont établis à Russell, il s’agit de la toute première ville européenne en Nouvelle-Zélande. Nous y avons passé une agréable après-midi à retracer l’arrivée des européens en Nouvelle-Zélande.

uretiti beach northland

russell nouvelle zelande

Nous avons également été à Waitangi, sans doute la ville la plus importante dans l’Histoire de la Nouvelle-Zélande car c’est ici que le Traité de Waitangi a été signé en 1840 entre les Maoris et les Européens. Ce traité établit officiellement la Nouvelle-Zélande comme une colonie britannique mais reste un traité très controversé car la traduction anglaise et maori sont assez éloignées. En effet, la notion de propriété étant assez vague pour les Maoris, certains estiment que leurs ancêtres ont tout simplement été roulés par les européens. Voilà pour la petite histoire…

Après la visite de la ville de Russell et de Waitangi, nous allons marcher un peu pour avoir un joli point de vue sur la baie. Le paysage est splendide et la couleur de l’eau sublime. Des nuages noirs arrivent et on préfère rebrousser chemin avant de se faire arroser. Nous faisons un dernier arrêt à Mangonui où nous mangeons notre tout premier Fish & Chips. A en croire la devanture, c’est un des Fish & Chips les plus connus au monde.

mangonui fish and chips

Nous prenons un ferry pour revenir sur nos pas et le soir nous dormons chez Douglas, un néo-zélandais qui loue une partie de son jardin pour les campeurs. Nous plantons notre tente et nous passons la soirée à observer les étoiles après les quelques averses du début de la soirée. On aperçoit la voie lactée et c’est sans doute la première fois qu’on voit un ciel aussi étoilé. Demain direction notre destination finale, le Cape Reinga.

bay of island

russell bay of island

bay of island nouvelle zelande

Direction le Cape Reinga

Nous nous levons vers 6h pour nous rendre au Cape Reinga. Après un petit dèj chaotique ponctué d’averses nous quittons Douglas pour parcourir les quelques kilomètres qui nous séparent du Cape Reinga après un rapide détour vers Henderson Bay.

La voiture avale les kilomètres et on peut sentir la puissance du vent qui souffle sur le capot. La route qui mène jusqu’au Cape Reinga est sinueuse et elle longe une magnifique plage : la Ninety Mile Beach. Sur la route, pas âme qui vive, la partie nord de la Nouvelle-Zélande est sauvage et les seuls personnes que nous pouvons croiser sont des touristes. N’espérez même pas une pompe à essence, pour s’offrir le Cape Reinga mieux vaut remplir son réservoir.

Pour les Maoris, nous arrivons aux Enfers. En effet, « Reinga » signifie « enfers » en Maori et pour eux les âmes défuntes se dirigent vers le Cape Reinga pour trouver le repos. Une fois sur place, l’enfer ressemble davantage à un paradis, le ciel est bleu et le soleil brille. En revanche, nous ne sommes plus du tout abrités du vent et ce dernier souffle comme jamais. Il s’engouffre à l’entrée du Cap en provoquant des bruits digne de l’au-delà. Les maoris n’ont peut être pas tort après tout…

cape reinga

La balade vers le phare se fait en douceur malgré le vent qui souffle et qui nous pousse d’une direction à une autre. Nous apercevons petit à petit le phare, seul construction humaine présente à des kilomètres. Le point d’orgue de la visite est sans aucun doute la vue de la mer Tasman qui rencontre l’Océan Pacifique dans un vacarme incessant. Nous empruntons un petit chemin en terre pour apprécier davantage la vue. Nous arrivons à un point de vue où nous pouvons admirer comme il se doit une baie où le vent souffle énormément. Ce dernier provoque des rouleaux de vagues qui viennent s’écraser sur la plage et nous offre ainsi un spectacle inoubliable.

capre reinga nouvelle zelande

nouvelle zelande cape reinga vent

cape reinga panneau

Après notre visite du Cape Reinga, nous nous arrêtons à Tapotupotu Bay pour manger. Le vent s’est quasiment arrêtés et on peut même sentir la chaleur du soleil. Un moment paisible où nous prenons notre temps pour cuisiner.

Les Dunes Te Paki

Non loin du Cape Reinga se trouve les dunes Te Paki. Un semblant de désert qui nous rappelle un peu le désert de Mui Né au Vietnam. Le vent a repris du service et la découverte des dunes Te Paki se fait dans le froid. On se dirige ensuite à Spirit Bay où les coquillages ont totalement remplacés le sable ce qui en fait une baie insolite. Nous avions dans l’idée de camper ici mais on le sent pas trop notamment à cause du vent glacé et on se dirige vers un autre camping un peu plus loin.

te paki dunes

Le lendemain nous parcourons la Ninety Mile Beach, une longue plage qui s’étend sur toute la côte Nord mais qui ne fait en réalité que 55 miles de longueur. De nombreuses personnes conduisent directement sur la plage mais certaines se retrouvent coincés. Le mieux est de la découvrir à pied et d’apprécier le bruit des vagues et l’immensité de cet étendu de sable. Nous y restons un moment puis nous redescendons doucement.

ninety mile beach

ninety mile beach northland

Nous souhaitons à présent découvrir des « boulders », des cailloux en forme de sphère, formations géologiques naturelles en bord de plage . Sauf que sur la route nous sommes à deux doigts de la panne sèche. Nous sommes dimanche et les petites stations d’essence sont fermées. Une seule solution rebrousser chemin et revenir vers une plus grande ville, Kaitaia. Après cette petite frayeur nous reprenons la route et nous arrivons au ferry pour rejoindre la plage où se trouve les « boulders ».

boulders nouvelle zelande

Encore un peu de route et nous y sommes. Sauf que ça ne ressemble pas aux photos que nous avions vu…Après un rapide recherche sur internet, nous comprenons que nous cherchions une plage qui se trouvait sur l’île du sud…Voilà ce que c’est de partir sans guide ! On a donc quasiment utilisé un plein d’essence pour se rendre sur une plage quelconque. Bon il y a quand même quelques « boulders » mais rien de très impressionnant. Nous nous dirigeons vers notre camping et comme il pleut encore nous dormons dans la voiture.

La forêt Waipoua

Notre camping se situe aux abord de la forêt de Waipoua où se trouve des Kauris millénaires. Les Kauris, ce sont de très vieux arbres qui se trouvent uniquement en Nouvelle-Zélande. Plutôt fragiles, les néo-zélandais tentent de les préserver car il en reste très peu. Autrefois, la Nouvelle-Zélande était quasiment recouverte de forêts et l’arrivée des humains n’a fait que diminuer ce nombre d’années en années. Aujourd’hui, le gouvernement et certaines associations tentent d’éveiller les consciences afin que les gens puissent davantage respecter ces arbres.

kauris nouvelle zelande

Le matin, après un bon petit déjeuner nous allons à la rencontre de ces vieux arbres. Dans cette forêt se cachent aussi des kiwis, ces petits animaux qui ressemblent vaguement à des poules et qui ont perdu leur capacité à voler. Présents uniquement en Nouvelle-Zélande, ces animaux sont également énormément protégés mais nous ne pouvons pas les voir ce matin car ce sont des animaux nocturnes. Après notre balade, il est de temps de reprendre la route. Nous allons à la découverte d’une autre région, Bay of Plenty.

N’oubliez pas d’aimer notre page Facebook si vous avez apprécié cet article:

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  • 37
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    37
    Partages
0

11 comments

  1. Dommage qu’on ne vous ait pas rencontrés à Waipu… nous y sommes allés en novembre et n’avons pas persévéré pour trouver le bon accès aux grottes de vers luisants! Bravo à vous.

    1. C’est vrai que la rivière à l’entrée ne donne pas forcément envie d’être traversée et d’aller voir plus loin. On ne l’aurait probablement pas fait si nous n’avions pas rencontré cette personne. C’est dommage, mais la Nouvelle-Zélande est pleine de grottes de vers luisants, j’espère que vous avez retenté l’expérience autre part :).

  2. Quel pays magnifique ! Moi ça m’intéresse de savoir au bout de combien de temps vous vous êtes rendu compte que vous cherchiez une plage qui se trouvait sur une autre île haha :p

    1. Quand on est arrivés sur place, on s’est dit « hum c’est pas comme sur les photos qu’on avait vu ». La plage des « vrais » Moeraki Boulders est quand même beaucoup plus belle, on s’est rendu compte de notre erreur une fois sur place.

    1. Merci ! C’est vrai que le Cape Reinga est un endroit superbe. Cela dit beaucoup de voyageurs n’ont pas beaucoup de temps et préfère ne pas y aller. C’est une longue route mais on pense que cela vaut quand même le détour 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.