Un bol d’air à Kaikoura

Kaikoura, c’est la ville que l’ophtalmo qui suivait Clément nous a proposé de visiter pour nous changer les idées. Après l’accident de Clément au glacier Fox, on a dû revoir complètement notre itinéraire et notre manière de voyager en Nouvelle-Zélande. Clément avait besoin de repos et on avait aussi secrètement besoin de se changer les idées.

En discutant avec l’ophtalmologiste qui le suit, on comprend qu’il faut qu’on décompresse un peu et qu’on pense à autre chose. Il se veut rassurant et même si on ne peut pas trop s’éloigner de Christchurch, il dit que la ville de Kaikoura sera parfaite pour y passer le week-end. C’est une petite ville en bord de mer et cela semble être l’endroit idéal pour prendre un bol d’air frais. On n’y réfléchit pas à deux fois et on prend la route Kaikoura.

Kaikoura signifie « nourriture » (« Kai ») et « écrevisse » (« Koura ») en maoris. Autant vous dire que sur place on va bien manger! C’est une destination parfaite pour se reposer au bord de mer et penser à autre chose. La route est longue pour arriver à bon port, toute l’autoroute de la côte a été fortement endommagée depuis le tremblement de terre de 2016 et on doit passer par les terres (et les montagnes!) pour nous y rendre.

Arrivée à Kaikoura

Une fois sur place, on se croirait un peu dans un village de vacances. La ville a été construite le long d’une plage et d’une péninsule. Au bord de la mer, il y a uniquement des petites maisons face à la mer. Dès qu’on arrive à Kaikoura, on sent l’air salé de la mer que Clément aime tant. Cela lui redonne déjà le sourire.

La ville de Kaikoura est connue pour trois choses:

  • la possibilité de voir des baleines grâce à un tour en bateau
  • ses écrevisses
  • la colonie de phoques qui vit sur la péninsule

On choisit l’activité gratuite et on se dirige vers la péninsule de Kaikoura. Sur place, on aperçoit depuis le parking des petits bandes noires allongées de part et d’autre de la péninsule. On aurait jamais pensé voir des phoques d’aussi près et on est tout excités. Les phoques se prélassent tous au soleil et dans l’air flotte une odeur très forte de poissons pas frais.

phoque à kaikoura

On en voit certains dans l’eau en train nager sur le ventre ou de faire des vrilles, ils ont l’air de s’éclater dans l’eau et c’est un spectacle sans fin. Il y a sûrement des centaines de phoques sur la péninsule, si bien qu’en marchant, on s’approche parfois un peu trop près de certains phoques car on ne les voit même pas. Certains dorment dans des positions improbables et c’est à mourir de rire. Autant vous dire qu’on a passé un certain temps à les observer avant de se diriger vers notre camping.

phoque endormi kaikoura

phoque péninsule kaikoura

Dès le lendemain on retourne voir les phoques, ben ouais on en a pas eu assez hier. Mais avant ça, on a la chance de voir des dauphins au bord de l’eau alors qu’on prend notre petit déjeuner face à la mer. On se promène ensuite sur la péninsule et on les observe comme hier.

Cette quiétude est perturbée par un groupe de chinois qui a la bonne idée de s’amuser près d’un nid de mouettes. Cela ne plait pas aux premières intéressées qui gratifient un des chinois d’un belle merde! Cela ne les empêche pas de continuer avant de s’en prendre à un phoque. Monsieur souhaite absolument un selfie avec la bête qui n’est pas de cet avis. Un cri assez sonore du phoque repoussera finalement les assaillants. Le reste des touristes ébahis, en reste bouche bée.

Bon et comme Kaikoura c’est la ville des écrevisses et des fruits de mer, on décide de se faire plaisir en mangeant un plateau de fruits de mer en bord de route. Il y a une petite caravane appelée « BBQ Kaikoura » placée très habillement sur la route qui mène à la péninsule et c’est là qu’on choisit de s’arrêter.

On choisit une belle assiette à partager avec des crevettes, moules, poissons et des noix de saint jacques, bref un festin. Cela nous donne suffisamment d’énergie pour aller faire une petite balade vers la péninsule où on peut longer les falaises. C’est une petite marche mais Clément est en forme et il ne souffre pas de l’œil ce qui nous rassure tous les deux grandement. On apprécie d’autant plus cette balade au bord de la mer. Les paysages sont superbes et l’air de la mer nous fait du bien. En fin de balade, on croise un phoque un peu curieux qui vient à la rencontre de Clément et sort son museau de l’eau pour le regarder. C’est assez étonnant et tellement mignon à voir!

péninsule kaikoura

nouvelle zelande kaikoura

kaikoura peninsula

kaikoura mer et montagne

kaikoura

fin de journée cabane et montagne à kaikoura

kaikoura

Kaikoura, c’était vraiment une bonne idée et on remercie encore notre cher ophtalmo. Le dernier jour on reste à flâner au bord de la mer et on regarde les surfeurs prendre des vagues. On doit à présent reprendre la route vers Christchurch pour un énième rendez-vous médical. En tout cas, la ville de Kaikoura est très agréable et pouvoir s’approcher et observer des phoques d’aussi près, c’est juste incroyable. On a passé un très bon week-end en bord de mer et on revient à Christchurch beaucoup plus détendus et positifs.

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.