3 semaines à Wanaka en Nouvelle-Zélande

Parfois quand on voyage, on s’arrête dans une ville et on se dit: « Ah, je me verrais bien vivre ici ». C’est exactement ce qui s’est passé quand nous sommes arrivés à Wanaka. Alors que bien des touristes lui préfère la déjantée Queenstown, nous on est tombé sous le charme de Wanaka. Elle est idéalement située entre les montagnes et au pied d’un lac, les étés y sont chauds alors que les hivers sont froids et secs. Ce qu’il faut préciser aussi c’est que la santé de Clément s’est nettement améliorée et qu’il a eu le « go » pour refaire des randonnées. Du coup, on ne s’est pas privés!

en route pour Wanaka

Le Helpx Idéal

On a eu des hauts (comme à Tauranga) et des bas (comme à Rotorua) lors de nos différentes expériences en HelpX mais à Wanaka, on est tombé sur une famille juste parfaite. Pourtant quand on est arrivés on a un peu déchantés en rencontrant Alfie et sa mère, Katie. Elle, c’est la fille du couple chez qui nous séjournions et Alfie, c’est son petit garçon turbulent. Ce qu’on ne savait pas c’est qu’ils vivaient avec Rob et Sharynne. On avait pourtant bien lu leur profil en détail pour ne pas nous retrouver avec des enfants « sur les bras ». C’était un peu la mauvaise surprise quand on est arrivés.

Heureusement, Rob et Sharynne ont été tellement adorables que nous avons passé 3 semaines fantastiques à Wanaka. On ne va expliquer en détail chaque jour passé chez eux mais on a beaucoup aimé leur manière de nous donner du boulot. Quand on faisait une matinée un peu trop « physique » le lendemain était beaucoup plus calme. Quand on enchaînait 2 jours à faire la même chose, Rob et Sharynne essayaient de nous donner autre chose à faire.

En résumé, on a passé beaucoup de temps à tondre la pelouse (la propriété était immense et il y avait du boulot). On a également planté des arbres, peint, fait le ménage et débarrassé le jardin des mauvaises herbes. On a eu la chance d’avoir un temps exceptionnel à Wanaka ce qui nous a permis de profiter du lac en allant nous baigner les après-midis. On a adoré se baigner à Glendhu Bay, une petite plage isolée où on se retrouvait souvent seuls.

gendhu bay

Wanaka est également idéalement située et cela nous a permis de faire un grand nombre de randonnées dans la région. On a commencé avec une petite balade au Mont Iron avant de s’attaquer à plus gros, Roy’s Peak.

Ascension de Roy’s Peak

Il faut savoir que l’ascension de Roy’s Peak est devenu un incontournable dans la région de Wanaka. Son succès est en parti dû à des photos publiées sur les réseaux sociaux qui poussent certaines personnes à faire l’ascension sans un minimum d’équipement et de préparation.

Roy’s Peak tient plus d’une marche que d’une véritable randonnée mais le dénivelé est assez important alors y aller en jean/ballerines n’est peut être pas l’accoutrement idéal (et oui, on en a vu). Les choses étant dites, il faut savoir que cette marche est devenue très populaire et qu’il y a donc énormément de monde à la faire. Une seule solution pour être tranquilles, la gravir de nuit pour être sûr d’être au calme mais surtout, arriver au sommet au lever du soleil.

Sauf que le soleil se lève bien tôt par ici et il faut donc qu’on démarre l’ascension vers 3h du matin pour arriver avant le lever du soleil. On quitte notre famille HelpX dans la nuit et sur la route, il y a des centaines de lapins, on essaye de les éviter au maximum mais deux ne verrons malheureusement pas l’autre côté de la route…Nous voilà sur le parking du Roy’s Peak.

On s’habille assez chaudement et on entame notre ascension avec nos lampes frontales. On croise quelques moutons qui doivent sûrement se demander ce qu’on fout là. C’est en fait assez drôle de grimper de nuit et on a plutôt un bon rythme. Daïnah a le souffle court de temps de temps mais cela ne nous empêche pas d’avancer à un rythme régulier.

Nous voilà enfin au niveau du célèbre point de vue. Sauf qu’il fait toujours nuit alors on ne perd pas de temps et après une petite pause on continue notre ascension jusqu’au sommet. On prend un chemin bien escarpé pour grimper. On se rend compte une fois en haut que ce n’était pas le chemin officiel. Le truc c’est que tous ceux qui sont derrière nous on suivi ! Qu’importe nous voilà au sommet. Pendant les premières dix minutes, tout va bien mais au fur et à mesure qu’on se refroidit on se rend compte qu’il fait bien froid tout en haut ! On a rien emporté pour nous couvrir et on le regrette amèrement une fois en haut.

Il fait encore sombre mais la lune éclaire les montagnes alentours et c’est super joli. On apprécie les paysages qui nous entourent malgré le froid ambiant. Les premières lueurs du jour arrivent et nous sommes une quinzaine de personnes à attendre que le soleil face son apparition. Parmi nous, 3 malins ont dormi en tente au sommet, on aurait du y penser plus tôt. La lumière se fait plus intense et les couleurs pastels se dessinent doucement dans le ciel. Le lever de soleil est tout simplement superbe.

roy's peak

Le soleil colore le ciel et on reste tous là en silence à en profiter. Il commence aussi à chauffer et ça fait du bien. Une fois qu’il est assez haut, on décide de redescendre tranquillement en prenant des photos. Nous aussi on immortalise notre ascension par la célèbre photo qu’on voit partout sur les réseaux sociaux (merci Instagram).

roy's peak

roy's peak instagram

La descente est assez difficile pour Daïnah qui souffre toujours du genou. On y va doucement et on profite du paysage. On croise des touristes qui eux montent et on se demande comment certains vont faire. On en croise en simple baskets, d’autres en jeans, c’est quand même pas très sérieux…On est crevés après cette ascension d’autant plus que la nuit a été courte. On rentre dans notre famille HelpX et on se repose le reste de la journée. Quelques jours plus tard, nous partirons à la découverte des Blue Pools.

Les Blue Pools

Nous avons passé une après-midi au Blue Pools. C’est un lieu assez prisé et il y a pas mal de tours organisés qui desservent cet endroit. Enfin ça, on l’a su une fois sur place! Du coup, les Blue Pools ressemblent plus à une piscine à ciel ouvert où les jeunes sautent du pont qu’à une merveille de la nature. Pourtant sa superbe couleur turquoise est naturelle. La foule nous a un peu gâché le spectacle et on y est pas resté très longtemps. Au moins, la route pour s’y rendre est très belle et on s’arrête plusieurs fois sur le chemin du retour pour prendre quelques clichés.

les blue pools en nouvelle zelande

Randonnée jusqu’au Rob Roy Glacier

En arrivant à Wanaka, Daïnah avait une randonnée particulière en tête, celle qui mène au Rob Roy Glacier. Alors après avoir négocié un jour off autour d’un bon repas, de quelques bières et d’une bouteille de porto, on se retrouve le lendemain au départ de la randonnée avec une légère -grosse- gueule de bois. Il y a une longue route de graviers pour s’y rendre et on doit traverser quelques rivières pour y accéder. C’est un peu flippant mais la voiture (et le chauffeur) s’en tire à merveille.

Le début de la randonnée est déjà très jolie, on passe un pont suspendu et on a une très belle vue sur la vallée. Ensuite, ça grimpe pas mal mais il fait beau et chaud, et ça nous encourage grandement. Le seul hic c’est cette gueule de bois qui nous assèche, on est pas au top (enfin surtout Daïnah, la trentenaire du couple). On progresse assez rapidement et on arrive au « lower lookout » qui donne déjà un bel aperçu sur le glacier Rob Roy. De là, on aperçoit quelques cascades qui tombent dans la vallée, c’est idyllique.

la vallée au rob roy glacier

On reprend la route et on arrive finalement en face du glacier Rob Roy. On est très près des montagnes et du glacier, c’est vraiment impressionnant. Cette randonnée a tenu toutes ses promesses. On a en face de nous cette masse de glace impressionnante et ces dizaines de cascades qui coulent devant nous, c’est sublime, tout simplement. On reste là un moment pour apprécier les paysages qui nous entourent. On s’approche du glacier et de la rivière et on se pose là un moment pour profiter de la vue et du soleil. On rebrousse ensuite chemin et on est bien contents de retrouver un lit douillet le soir dans notre famille HelpX.

le rob roy glacier en nouvelle zelande

Balade à Queenstown

Clément avait un rendez-vous pour contrôler la pression de son œil à Queenswton et on a en profité pour visiter un peu la ville. Ce jour là, il faisait beau et on a pu se promener tranquillement en ville et faire un peu les magasins (mais sans rien acheter). On croise un français qui bosse comme vendeur dans un magasin « The North Face » et on discute un peu avec lui. C’est drôle comme l’ambiance est différente ici. Il y a beaucoup plus d’auberges de jeunesse, de bars et on sent que ça doit être très animé le soir. Même si on y passe qu’une petite journée, on est contents d’avoir vu à quoi cette ville ressemblait et on est pas mécontents d’être au calme à Wanaka.

La Millenium Track

Lors de nos après-midis off, on a également pris nos chaussures de trails pour aller courir un peu. Il y a un chemin qui débute à Wanaka et qui longe la côte jusqu’à Glendhu Bay. C’est une très belle marche à faire mais aussi un spot pour aller courir. Lorsque nous y étions, on courait à l’aller et on revenait tranquillement en marchant.

Excursion à Grandview Mountain

En arrivant à Wanaka nous avions aussi en tête de grimper au sommet d’Isthmus Peak, une autre montagne coincée entre le lac Wanaka et le lac Hawea. Malheureusement cette ascension est fermée en ce moment pour cause de « fawning », période à laquelle les chevreuils doivent rester au calme avec leurs petits et nous ne sommes donc pas autorisés à traverser les champs. Nous nous sommes donc tournés vers Grandview Mountain, une petite randonnée près du lac Hawea.

C’est une randonnée assez simple au début mais ça grimpe quand même pas mal. Les paysages sont moins fous qu’à Roy’s Peak mais c’est plutôt sympa, il n’y a personne et c’est agréable d’être au calme. On met 2h30 environ pour se rendre au sommet. Là, le vent souffle fort et on arrive à peine à rester debout. Le temps n’est pas fou et on ne reste pas longtemps au sommet. La descente se fait tranquillement mais on doit presser le pas car la pluie s’invite à la balade.

sommet de grand view mountain en nouvelle zelande

Le Wanaka Tree

Ah oui, on allait presque oublier. Il y a un arbre dans le lac Wanaka et c’est souvent l’image qui ressort quand on évoque Wanaka. En fait c’est juste un arbre dans l’eau et ça n’a pas grand intérêt.

le wanaka tree

Nos adresses préférées à Wanaka

En trois semaines, nous avons eu le temps de faire le tour de la ville et de tester quelques endroits. Voici les endroits que nous avons adoré sur place:

Patagonia Chocolates
Si vous avez envie d’une bonne glace et que vous avez envie d’avoir le choix rendez-vous à Patagonia Chocolates. Leurs glaces sont très bonnes et vous pouvez les déguster en terrasse ou à l’intérieur. C’est plutôt cosy!

patagonia chocolates glace à Wanaka

Black Peak
C’est un autre endroit pour manger une glace. Personnellement, on a préféré « Patagonia Chocolates » mais il paraît que « Black Peak » est souvent cité comme le meilleur endroit pour déguster une glace. On a gouté quelques sorbets et on ne va pas mentir, c’était très bon !

Florence’s
Assez excentré de la ville dans un petit coin calme avec une belle terrasse. Sharynne était une habitué et nous y avons été avec elle. C’est un endroit très sympa pour boire un café, déjeuner ou pour prendre le goûter. Le petit plus c’est l’épicerie fine. Si vous avez le mal du pays vous trouverez quelques spécialités françaises. Clément n’a pu résister aux caramels au beurre salé qui lui rappelait sa chère Bretagne.

Federal Diner
Un endroit très sympa pour déjeuner ou simplement boire un verre. Nous avons déjeuné plusieurs fois ici et c’était toujours très bon. Jetez un coup d’œil au « spécial » du jour car ce sont souvent des recettes originales et succulentes.

The Doughbin Bakery & Cafe
Ce n’est plus un secret, les pies (tartes salées) sont une véritable religion en Nouvelle-Zélande et nous nous sommes régalés à chaque fois. Ici vous pouvez apprécier plusieurs saveurs, de l’agneau, du boeuf, du chevreuil et même des pies au butter chicken pour les amoureux de la nourriture indienne!

On quitte Wanaka avec regret car on a vraiment adoré nos 3 semaines passées ici. Les gens sont agréables, la ville est plutôt calme même si les alentours du lac sont plutôt animés. Les possibilités de randonnée dans les alentours sont nombreuses, tout en profitant d’une baignade rafraîchissante dans le lac en fin de journée. Il y a un petit marché tous les jeudis où on trouve des objets « made in NZ » et c’est aussi plutôt sympa. Ce fut très dur de partir et on a vite regretté le soleil et la chaleur de Wanaka, notre gros coup de cœur dans ce pays.

Nous voilà maintenant en direction de Queenstown pour rejoindre Milford Sound et les Fiordland, un endroit dont nous avons tellement entendu parlé et que nous avons hâte de le découvrir. C’est à suivre très prochainement sur le blog !

lindis pass

tournant à lindis pass

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  • 5
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.