Tour du monde: 1 an de voyage, ça change quoi ?

Voilà, cela fait un peu plus d’un an que nous sommes partis « faire » le tour du monde. Ou du moins, cela fait un an que nous sommes sur les routes. En un an, nous n’avons traversé « que » 7 pays, cela peut paraître peu quand on lit que la moyenne des pays visités pendant un tour du monde avoisinent plutôt les 16. Un an de voyage, ça nous a changé et ça a aussi changé notre façon de voyager. Voilà donc un article un peu différent pour vous livrer notre ressenti et notre humeur du moment après 12 mois sur les routes.

1 an de voyage entre l’Asie et l’Océanie

Nous avons démarré notre périple par l’Asie, un passage obligé pour un tour du monde car c’est quand même synonyme de choc culturel. Nous on l’a aussi choisi pour le coût de la vie, on ne va pas se mentir 🙂 On parle plus longuement de l’Asie dans notre article « 6 mois en Asie » et on ne va pas revenir sur cette partie du voyage dans cet article mais plutôt sur l’après. Et oui, après l’Asie on a eu un sentiment de « moins bien », une sorte de petit plus qui manque lorsqu’on sillonne les routes de Nouvelle-Zélande. Fini l’émerveillement quotidien à chaque repas, fini les temples et les chocs culturels. Notre symptôme « post-Asie » a duré un mois environ puis on a réussi à passer à autre chose et à profiter des merveilles de la Nouvelle-Zélande. Parfois, il revient mais on sait maintenant qu’on vit juste autre chose.

moines birmans

le marché à Battambang

birmanie bagan

shan noodles birmanie

Tour du monde – 1 an de voyage: ça change quoi ?

1 an de voyage ça change pas mal de choses, du moins dans notre cas. La façon de voyager déjà, on avait une certaine façon de voyager au début de notre tour du monde qui a évolué petit à petit. On avait envie de tout voir, de tout visiter et de voir un pays dans son ensemble, à tout prix. Après plusieurs mois, on a vite compris que ce n’était pas possible, qu’on s’épuisait et surtout qu’on avait envie d’autre chose. Pourtant, on a essayé de ralentir le pas mais l’envie de parcourir un pays du nord au sud était trop tentant. C’est parfois difficile de s’écouter.

Après nos 6 mois en Asie, on s’est dit qu’on allait prendre notre temps. On avait demandé un Permis Vacances Travail pour la Nouvelle-Zélande et on a décidé d’y rester 5 mois. L’occasion de passer plusieurs semaines dans certaines villes et surtout de ne pas se presser. On a pu faire du HelpX et rencontrer des gens formidables, on a vraiment eu l’impression de vivre en Nouvelle-Zélande et d’en apprendre plus sur le pays et notamment sur la scission qui existe toujours entre descendants d’européens et maoris. Et oui, on est peut être un peu redondants mais l’envie de rencontres pour nous continue même après l’Asie. On aurait eu un avis très différent sur les néo-zélandais et leur histoire si on y était passé qu’en coup de vent. Là, on sent qu’on apprécie davantage ce qu’on vit.

shooting helpx tauranga
Alex est un expert en chasse et il nous a appris à tirer chez lui, on ne pouvait pas refuser.

C’est aussi un point important de notre voyage. La découverte du pays passe par des rencontres et par une connaissance de l’Histoire du pays. Comment entrevoir un pays comme l’Australie sans parler des aborigènes? Pour nous ce n’est pas possible. Notre soif d’apprendre ne s’est pas amenuisé en route et l’envie de rencontres non plus. D’autant plus qu’ici, le contact est plus facile grâce à l’anglais.

Mais voilà, parfois il est difficile de freiner ses envies et de se dire, on fait moins mais mieux. Alors en Australie on a décidé de faire un road trip de 2 mois entre Cairns et Melbourne. Pour certains ce n’est pas énorme mais pour nous c’était déjà trop. Avec le recul, on aurait aimé faire moins de kilomètres pour rester davantage aux endroits qui nous plaisaient. Mais le van était loué et le retour en arrière n’était pas possible une fois sur place. On vous parlera très bientôt de l’Australie sur le blog, vous verrez il y a du bon et du moins bon…

Toujours est-il que pour la suite du voyage (oui ce n’est pas encore fini!). On a essayé de repenser notre itinéraire. On a dessiné les grandes lignes de la suite du voyage et on a l’impression de mieux cerner nos envies. On va d’ailleurs visité deux énormes pays, le Brésil et l’Argentine et on ne va pas faire la même erreur qu’en Australie. Cette fois on ne visitera qu’une petite partie du pays. Alors oui, on a envie de voir la Patagonie, on aurait aimé passer par le Chili, on a dix milles envies mais au final, on a surtout envie de prendre le temps. C’est l’envie la plus forte et qui revient tout le temps.

La fatigue se mêle sûrement à ce récit mais il y aussi l’envie de repenser son voyage et de ne plus se laisser influencer par ce qu’on peut voir ou lire, même inconsciemment. Ce truc où tu te dis, « je vais louper quelque chose » « oh il faut absolument voir ça » « c’est dans le top 10 de Lonely Planet ». En fait, on s’en fout parce qu’on a pas envie de ça, on se l’impose pour l’écrire sur le blog ou pour dire « je l’ai fait ». Nous, on a juste plus envie de ça. On ne critique pas ceux qui le font ou qui veulent « tout voir », on a juste compris que c’était pas (ou plus) pour nous. Après, certains penseront qu’on va encore trop vite, chacun va à son rythme, nous on a trouvé le nôtre.

Le choix de prendre un cargo pour rejoindre l’Afrique est sûrement lié à notre envie d’y aller plus doucement. 10 jours au milieu de l’Atlantique, ne rien faire et se laisser porter, vivre au rythme du bateau. L’Afrique d’ailleurs, on avait envie d’y aller dès le début mais quand on cherchait des infos sur le sujet, on ne trouvait pas grand-chose et ça nous freinait. Mais une fois de plus l’envie était là alors on a revu nos plans et on a choisi un itinéraire qu’on a hâte de parcourir. Notre premier arrêt se fera au Sénégal. Mais ça ce sera en Juillet. En attendant, place à l’Amérique du Sud et à notre première étape l’Argentine (bon sur le blog il va falloir être patient, c’est l’Australie qui arrive).

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  • 12
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    14
    Partages
0

4 comments

  1. J’imagine que les rencontres et le temps passé à découvrir en profondeur sont plus importants que de remplir une check list de tout ce qu’on a vu!

    1. On en profite chaque instant, malgré le léger coup de mou une fois arrivé sur le continent sud américain :). Merci, on essaie de garder le rythme et rattraper notre retard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *