Auckland, là où tout fini

Nous revoilà à Auckland après 5 mois passés à sillonner la Nouvelle-Zélande. Auckland, la ville où tout a commencé. Là, où nous avons rencontré Lindsay, notre hôte Airbnb qui nous a traité comme ses propres enfants durant nos premiers jours chez les Kiwis. C’est grâce à elle que nous avons pu acheter notre voiture à un prix imbattable, c’est elle qui nous a fait rêver un peu plus encore de l’Afrique en nous racontant quelques anecdotes sur l’Ethiopie et la Tanzanie, là où elle a vécu. Et c’est elle qui a nous a montré à quel point les néo-zélandais peuvent être accueillants et bienveillants. On aurait pas pu rêver mieux comme départ. Et voilà que nos 5 mois sont passés et nous revoilà à Auckland pour notre dernier HelpX.

A notre arrivée, on a pas vraiment pu visiter Auckland car on était trop occupé à trouver la voiture de nos rêves pour notre road trip. On a ensuite pris directement la route pour se rendre à Piha Beach, une jolie plage à quelques kilomètres d’Auckland. On a quand même visité un peu le centre ville mais on a vite voulu prendre la route. Cette fois on se dit qu’on aura un peu de temps pour découvrir Auckland.

piha beach

piha beach auckland

Auckland: Un HelpX désastreux

Nous arrivons à Auckland en début de matinée. Nous devons vendre la voiture avant de quitter le pays et nous nous sommes laissés une dizaine de jours pour le faire. Nous avons déjà inondé Facebook et Trade.me (le « Bon Coin » local) d’annonces alléchantes pour vendre notre petit bijou mais nous avons du mal à trouver preneurs. Les backpackers rêvent plutôt d’un van tout aménagé, histoire de partir à l’aventure sans trop de risques.

Nous arrivons en début d’après-midi dans notre dernier HelpX. Nous devons dormir dans une caravane et on trouve ça plutôt drôle pour finir notre road trip. On va devoir aider le père de famille paysagiste et on est plutôt contents d’avoir trouvé un HelpX différent de nos précédentes expériences.

Nous arrivons à 15h et nous rencontrons Ron. On ne peut pas vraiment l’expliquer mais on ne s’est pas senti accueillis lorsqu’on est arrivé et on a trouvé Ron un peu étrange. Il nous sert la main et il nous montre notre caravane. Là, on déchante. On s’attendait à une petite roulotte cosy et on se retrouve avec un taudis qui n’a pas été lavé depuis des mois. Il y a des toiles d’araignées partout et l’intérieur pue l’humidité. Il nous conseille d’ailleurs de laisser la porte ouverte pour aérer la caravane.

« On l’a pas ouverte de tout l’été » nous dit-il « Ah d’accord. »

Il nous montre ensuite la maison où il vit avec sa femme et son fils et ce n’est guerre mieux. Là, une lueur d’espoir apparaît, on rencontre un autre couple de français qui est arrivé il y a une semaine environ. Ils sont à la recherche d’un van et ils restent ici en attendant de trouver la perle rare. On parle avec eux pour nous rassurer et on se dit qu’on va bien pouvoir tenir une semaine ici. On mange avec eux et on s’accroche à chacune de leur parole pour se dire que finalement, ce n’est pas si mal ici.

On décide de nettoyer la caravane et de trier les affaires que nous avons dans la voiture. En fin de journée, on retourne vers la maison pour boire une bière tous ensemble et jouer au billard. Sur place, on fait la connaissance de Al, un employé de l’entreprise et ami de la famille. Petit détail important, il est alcoolique (la femme de Ron nous le confirmera plus tard) et il vit aussi ici. Il est à peine 17h et il pue déjà l’alcool. Il commence à avoir une attitude plutôt déplacée envers Daïnah mais Ron temporise. Ça nous rassure et on essaye de ne pas dramatiser.

Rencontre avec Al

Sauf que le temps passe et Ron et Al continuent de boire. Manque de bol la mère de famille et le fils sont partis en week-end. Les français nous disent que d’habitude c’est elle qui met le holà. Aujourd’hui, ils n’ont donc aucune limite. Les blagues vaseuses fusent et Al n’hésite pas à pimenter ses blagues de propos racistes. Alors que Ron calmait le jeu en début d’après-midi il commence lui aussi à faire des blagues plus que douteuses…

Il est temps de passer à table, c’est Ron qui a préparé le dîner alors qu’il est déjà complètement cuit. Résultat, les carottes, elles, ne sont pas cuites et le dîner est servi froid. Nous sommes avec le couple de français et Ron dans le salon face à la TV, l’ambiance est pesante. Soudain, Ron se lève et tombe la tête la première. On le soulève comme on peut et on le met au lit. Le couple de français est choqué, il n’avait jamais vu Ron dans cet état. Nous on en a vu assez et on décide de partir le soir même.

On file dans la caravane et on remplit le coffre. On ne souhaite pas rester une minute de plus ici. Daïnah ne se sent pas en sécurité et on en a assez entendu pour la journée. Dernier obstacle à franchir, le portail. Il est fermé à clé. Oui nous sommes dans le cliché parfait d’un film d’horreur. On retourne vers la maison et Ron est de nouveau devant la télé. On lui dit qu’on souhaite partir et il a du mal à saisir « Now? » Oui, oui on part maintenant. Il est un peu abasourdi et il n’arrive pas à se lever du canapé. Il doit aller chercher la clé du portail dans un van et il tombe au moins deux fois avant d’atteindre le van.

On finit par avoir la fameuse clé et Ron est de nouveau à terre. Les genoux en sang. On ouvre le portail et Clément revient dans la maison. Entre temps Ron a réussit à revenir dans le salon mais il est toujours à terre. Clément souhaite l’aider mais Ron ne veut pas de son aide. Il s’excuse en bredouillant quelques mots et Clem revient à la voiture, laissant derrière lui l’alcoolique à terre. On quitte cet enfer vers 23h et deux heures plus tard on trouvera un camping où dormir tranquillement.

Retour chez Lindsay

On reste quelques jours dans ce camping pour se remettre de nos émotions et on décide de retourner chez Lindsay. Elle est tellement heureuse de nous revoir qu’elle nous invite à rester chez elle le temps qu’on veut. On vous a dit que c’était une crème. On passe donc quelques jours chez elle à lui raconter notre voyage et on partage une fois de plus de très bons moments ensemble. On reçoit quelques jours plus tard une réponse positive pour un autre HelpX à Auckland et on décide de passer une semaine dans cette famille. On quitte Lindsay avec émotion et on lui promet de garder contact.

Nouvelle HelpX chez Rubia et Mark

Nous passons notre dernière semaine en Nouvelle-Zélande chez Rubia et Mark. Elle est brésilienne et lui néo-zélandais et ils vivent ensemble depuis 8 ans environ. Mark a deux adolescents d’un précédent mariage qui vivent avec lui. On ne les verra pas trop durant notre séjour à part lors des dîners. On fera également la connaissance d’une autrichienne, Enya, une autre HelpX. Une fille insupportable avec qui nous n’avons pas du tout accroché. On vous rassure, tout s’est très bien passé dans cette famille et nous avons pu profiter de nos après-midis soit en allant à Auckland, soit en profitant de la piscine.

On a donc passé quelques après-midis dans la ville Auckland et on en a profité pour aller faire un tour à Devonport ou pour se rendre à un festival dans le port d’Auckland. On a pu assister à des spectacles maoris où on a pu avoir un aperçu des danses traditionnelles dont le fameux Haka. Une danse rendue célèbre par l’équipe de rugby néo-zélandaise, les All Blacks. On a également fait un petit tour au French Market dans le quartier de Parnell dans le centre d’Auckland. Un endroit très sympa où on peut retrouver un peu de notre chère France. On ira aussi faire un tour au marché d’Avondale, un endroit où on trouve vraiment tout et n’importe quoi!

auckland

auckland devonport

danse maoris

auckland cbd nouvelle zelande

Durant notre dernière semaine à Auckland, on rencontre aussi plusieurs personnes intéressées par notre voiture et on finit par trouver un acheteur après avoir écumé les « car fairs » (sorte de marché de voiture qui ont lieu le week-end) et inondé Facebook de petites annonces. On a du mal à se séparer de cette voiture avec laquelle on a vécu tant de choses. Clément est tout chamboulé et a du mal à donner les clés à la nouvelle propriétaire du véhicule. Mais il est temps de partir et de vivre une toute autre aventure en Australie. Cette fois ce sera avec un van de location. On vous raconte ça très vite sur le blog !

Si vous avez envie de voir plus de photos et vidéos, suivez nous sur notre page Facebook (ça nous fera plaisir ;)).

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    15
    Partages
0

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.