Sydney et les Blue Mountains: notre guide complet

Depuis Nelson Bay, nous avons une longue route jusqu’à Sydney. Plus on approche de la ville plus il y a de trafic et ce n’est pas du tout plaisant mais c’est le cas à chaque fois qu’on approche une grande ville en Australie. Pour visiter Sydney, nous avons décidé de prendre un camping non loin d’un arrêt de métro. Ce qui nous a permis de nous déplacer facilement au centre de Sydney.

Nous arrivons au camping Lane Cove River Tourist Park et nous partons vers le centre ville de Sydney vers 11h30 en métro. Petit à petit on découvre le centre ville de Sydney à travers la vitre du métro. Les contours de « l’harbour bridge » se dessine petit à petit dans le ciel et on devine aussi l’Opéra de Sydney en contrebas.

harbour bridge sydney

Arrivée dans le centre de Sydney

Nous descendons à Wineyard Station. On visite le quartier « The Rocks », mélange de buildings anciens et modernes. Il y a quelques anciens buildings qu’on trouve plutôt jolis dans ce décor urbain. Le seul hic c’est que nous sommes dans ce quartier à l’heure de déjeuner et les travailleurs se bousculent pour trouver un endroit où manger. Ce n’est donc pas le meilleur moment de flâner par ici.

australie sydney quartier the rocks

Lorsque nous arrivons vers l’Opéra de Sydney nous découvrons qu‘il y a un énorme paquebot dans la baie. Le Queen Mary II est à quai et gâche complètement la vue que nous aurions pu avoir de la baie. Ce paquebot est si imposant qu’il modifie complètement le paysage. On vous laisse juger:

sydney

Visites culturelles dans Sydney

En début d’après-midi, nous visitons le musée d’art contemporain. C’est un grand musée mais il n’y a pas autant d’œuvre que ça, l’espace n’est pas complètement utilisé. Nous y passons un bon moment et nous découvrons de belles expositions. Nous visitons également une galerie d’art aborigène où il est possible d’acheter des œuvres d’art. Il y a de très jolies pièces. Mais les clients qui sont dans la galerie sont uniquement intéressés par les didjeridoo, une des clientes s’exclament: « Ah ça, ça va amuser nos petits-enfants ». Drôle de façon d’entrevoir une œuvre d’art….Nous on garde une carte de visite de l’endroit car il y a vraiment de superbes peintures.

musée art contemporain sydney

Promenade au Jardin Botanique

Après ces quelques visites, on se repose au jardin botanique. On s’installe un peu dans l’herbe et on observe les oiseaux qui passent au-dessus de nos têtes. Parmi eux, il y a de nombreux cacatoès. Pour les attirer, certains touristes chinois leur donnent à manger. Finalement, c’est toujours pareil, les gens sont prêts à tout pour approcher des animaux et faire un selfie…

cacatoes sydney jardin botanique

Luna Park

Après cette petite pause au vert, on se dirige vers une « bizarrerie » de Sydney. Le Luna Park, c’est un parc d’attraction à l’ambiance « old school » mais qui est toujours en activité. Beaucoup de familles y viennent le week-end et nous croisons beaucoup d’adolescents en fin de journée. On y prend quelques photos et on s’amuse de voir ses décors dignes d’un film d’horreur. C’est un lieu complètement déjanté.

Pour y accéder, nous avons emprunté le « Harbour Bridge ». Nous qui pensions avoir une jolie vue sur la baie. C’est en fait assez compliqué car le pont est complètement grillagé et on doit usé d’imagination pour faire des photos. De plus, il y a une grosse circulation et la balade n’est pas agréable, c’est plus un moyen rapide de passer de l’autre côté qu’autre chose.

luna park sydney

attraction luna park sydney

vue depuis le harbour bridge à sydney

Notre journée se finira au Luna Park et on ira ensuite prendre le métro depuis « Milson Point » jusqu’à notre arrêt, North Ryde station.

Jour 2 à Sydney

Aujourd’hui on visite le quartier de Chinatown. On s’attendait à quelque chose de plus grand mais le quartier de Chinatown est en fait assez petit à Sydney. Nous passons rapidement par « Paddy’s Market » pour voir à quoi cela ressemble puis nous allons nous balader un peu plus loin.

Depuis Chinatown, nous rejoignons le quartier de « Darling Harbour » que nous trouvons vraiment sympa. C’est un Sydney beaucoup plu aéré qui s’offre à nous et nous aimons davantage nous balader par là. Il y a de nombreuses terrasses et on tombe même sur une exposition qui présente des photos d’un film, basé sur l’histoire de plusieurs aborigènes, « Same Country ». Ce quartier nous rappelle un peu celui de Bercy à Paris.

darling harbour sydney

Centre ville de Sydney

Nous retournons ensuite vers le centre ville de Sydney. Nous passons devant certains anciens bâtiments comme le Queen Victoria Building. Nous allons jeter un coup d’œil à « Pitt Street » une large avenue commerçante puis nous nous dirigeons vers le Musée New South Wales. On passe ainsi devant « Saint Mary’s Church » et le « Town Hall » avant de rejoindre le musée New South Wales.

queen victoria building sydney

Il y a plusieurs peintures exposées mais celles qui nous intéressent particulièrement sont les peintures aborigènes. On reste un bon moment et on découvre de très belles et fortes œuvres d’art et on en apprend ainsi beaucoup plus sur l’histoire du pays.

Après cette dernière visite, nous retournons vers l’Opéra de Sydney. Nous attendons patiemment que le soleil se couche et que Sydney s’illumine. Nous avons choisi de patienter à Saint Macquaries Point. Sydney s’endort doucement et l’Opéra fini par s’illuminer. Nous ne sommes pas toujours fan des grandes villes mais Sydney de nuit possède un charme indéniable. La lumière artificielle donne un nouveau visage à la ville qui n’est pas pour nous déplaire. On prend un nombre considérable de photos et on ne quitte les lieux que vers 21h.

sydney by night

Evidemment, entre temps le jardin botanique a fermé et nous devons faire un grand détour avant de rejoindre une station de métro pour retourner à notre camping.

Jour 3 à Sydney: Bondi Beach

On ne peut mentionner Sydney sans parler de Bondi Beach (pronconcé « Bondaï » pour ne pas être ridicule face aux locaux). C’est à n’en pas douter la plage la plus connue de Sydney et nous étions curieux de savoir pourquoi. Pour visiter ce coin de Sydney, nous avons décidé de prendre notre van. Nous avons été plutôt chanceux car nous avons trouvé une rue où nous pouvions nous garer gratuitement. Aux abords de la plage de Bondi, il ne faut même pas y compter, les places sont tout simplement hors de prix.

piscine bondi beach australie

On commence par faire un petit tour au « Bondi market » un marché qui a lieu tout les dimanches en face de la plage. Il propose de tout et on est tombé sur quelques vêtements plutôt sympas ainsi que des sortes de couvercles en cire d’abeille qui peuvent remplacer n’importe quel papier aluminium. Ce jour là il fait très chaud et on va vite se rafraîchir à la plage. Sauf qu’il y a tellement de monde qu’on a du mal à trouver un spot pour poser notre serviette.

Cette petite pause fait du bien. Lorsqu’on s’est bien rafraîchi, on décide de faire une petite marche, la « Coastal Walkway ». Mais un dimanche en pleine chaleur, cette marche n’a rien d’agréable et on rebrousse vite chemin. Il y a tellement de monde que ça se bouscule, dans ces conditions on abandonne vite notre idée de balade.

coastal walkway sydney

bondu beach sydney

surfer à bondi beach syndey

On décide de se rendre le jour même aux « Blue Mountains » situées à 2h environ de Sydney. Nous quittons donc un peu plus tôt que prévu Sydney et Bondi Beach et nous reprenons le van. Sydney ne nous a pas conquis et on est pas mécontents de retrouver un coin de nature.

Jour 4: Les Blues Mountains

Les « Blue Mountains » est un endroit superbe. On se retrouve en pleine nature à seulement 2h de Sydney. Cet endroit est populaire car il y en a pour tout les goûts. Ceux qui ne souhaitent pas marcher peuvent malgré tout avoir une vue spectaculaire via différents points de vue. C’est aussi pour cette raison qu’il y a énormément de monde. Nous avons dormi dans un camping gratuit proche des Blue Mountains. Il est également possible de dormir sur place mais dans ce cas, ce sera payant.

Que faire aux Blue Mountains ?

Si vous souhaitez visiter les « Blue Mountains », vous avez deux choix. Venir pour faire des randonnées ou passer de « points de vue » en « points de vue ». C’est d’ailleurs ce que font généralement les tours organisés vers les « Blue Mountains ». On vous promet de voir le meilleur des Blue Mountains sans marcher, cela peut s’avérer être une solution pour ceux qui ne peuvent pas beaucoup marcher mais pour les autres, mieux vaut s’enfoncer dans le parc à pied.

Notre journée aux Blue Mountains

Nous sommes partis assez tôt pour profiter des « Blue Mountains » sans la foule. Nous avons fait un premier arrêt au « Wentworth Falls », la cascade en elle-même n’est pas impressionnante mais la vue globale est plutôt jolie.

Nous avions ensuite prévu de faire la randonnée « National Pass Track » mais celle-ci étant fermée jusqu’à nouvel ordre, on décide de se promener pour voir quelques points de vues et on s’arrête à plusieurs endroits. De ce côté-là du parc, il y a plusieurs points de vues qui valent le détour: « Princes Rock Lookout », « Fletchers lookout » et « Rocket point lookout ».

On fait ensuite une petite randonnée nommé « Undercliff Track », déjà il y a beaucoup moins de monde. Grâce à cette petite randonnée on a un autre point de vue sur la vallée en contrebas notamment via le point de vue « Den Fenella Lookout ».

lookout blue mountains

On reprend ensuite le van et se dirige vers Katoumba, c’est le lieu le plus touristique des Blue Mountains car de là vous pouvez admirer la montagne qui se nomme « Three Sisters » depuis « Echo Point ». Ici, il y a des bus touristiques partout, des perches à selfie et des robes à fleurs pour faire la photo Instagram parfaite.

Des « Three Sisters » au sentier « Federal Pass »

On doit vous avouer qu’on a toujours pas compris l’attrait des « Three Sisters ». Alors oui, cette formation rocheuse est particulière mais le parc offre des panoramas tellement sublimes qu’on s’est vraiment demandé ce que les « Three Sisters » avait en plus…Depuis Echo Point, on prend la « Three Sisters Track » qui nous emmène vers différents points de vue puis jusqu’à des escaliers. De là, beaucoup de gens font demi-tour.

Notre idée est de rejoindre le sentier « Federal Pass ». C’est une balade qui dure 2h environ et qui nous permet d’être complètement dans la nature et même d’apercevoir un Lyrebird. On croise quelques touristes pendant cette petite randonnée mais ce n’est rien comparé à la foule qu’il y avait à Echo Point.

La « Gran Canyon Track » une superbe randonnée à ne pas manquer

On rejoint notre van au bout de 2h et on mange un bout. On se dirige ensuite vers un autre coin pour démarrer une autre randonnée, la « Gran Canyon Track ». On passe par deux points de vue, « Cahills Lookout » et « Evans Lookout » avant de commencer la randonnée. Si vous passez par les Blue Mountains, on vous conseille fortement cette randonnée qui est la plus belle que nous ayons faite ce jour-là.

canyon track blue mountains sydney

Durant toute notre randonnée, on ne croise personne et le canyon est vraiment impressionnant. Seul hic ce n’est presque que des marches. C’est donc un enfer pour Daïnah qui a toujours un genou faible. Néanmoins, les paysages sont sublimes. On se retrouve au cœur d’un canyon avec une forêt luxuriante. C’est vraiment une randonnée qui offre de très beaux paysages. On y a aussi croisé des lyrebird et des perroquets ainsi qu’un wallabie.

On finit cette journée en beauté avec un superbe coucher de soleil. Malheureusement, en arrivant au camping on se rend compte que les toilettes sont bouchés. On décide de quitter le camping dès le lendemain matin pour nous rendre à Kangaroo Valley où nous pourrons sans doute observer des wombats.

Informations Pratiques

  • Camping: Lane Cove Tourist Park: 44$ la nuit pour un van
  • Ticket de métro: 10,40$ A/R pour une personne
L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.