Parenthèse à la Isla del Sol et Copacabana en Bolivie

Nous quittons La Paz le temps de quelque jours pour nous approcher d’un lieu mythique, le lac Titicaca et avec lui, la Isla del Sol. Le plus haut lac navigable du monde n’était pas prévu dans notre itinéraire mais on nous en a dit tellement de bien que nous devions aller voir ça de nos propres yeux. C’est décidé, nous quittons la capitale bolivienne pour nous rendre à Copacabana. Rien à voir avec la plage brésilienne, il s’agit d’une ville située au bord du lac et qui accueille bon nombre de touristes en transit pour se rendre au Pérou.

copacabana

De La Paz à Copacabana

Nous quittons La Paz tôt le matin, nous négocions le prix du taxi pour nous emmener à la gare routière. On laisse passer plusieurs taxis pour avoir le meilleur prix. Manque de chance, nous sommes tombés sur le mauvais numéro. Outre la voiture en mauvaise état, on sent que la voiture a du mal lorsqu’il s’agit de monter une côte. Vous nous direz, c’est un peu bête quand on est dans une ville comme La Paz, où certaines rues sont quasiment à angle droit.

Alors à un tournant, en s’engageant dans une rue, la voiture grogne et s’arrête. Le conducteur est rouge de honte, on le sent extrêmement mal à l’aise. Pour vous donner une image un peu plus précise, nous sommes arrêtés en pleine rue et la voiture ne démarre pas malgré l’insistance du chaffeur. Les klaxons rugissent de toute part et une policière vient rapidement réprimander le conducteur. C’est un peu la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour lui et il insulte l’agent de tous les noms…On essaie de calmer le jeu, on lui paye la moitié de la course et la policière nous aide à trouver un minibus pour finir notre route.

Nous arrivons à temps et nous sautons dans notre bus pour Copacabana. Il démarre et nous nous frayons tant bien que mal un chemin pour quitter cette ville tentaculaire. L’étroitesse des rues n’offre aucun répit au chauffeur du bus qui doit faire preuve d’un certain sang-froid pour s’extirper de cette cuve.  Petit à petit, on prend de la hauteur et on arrive à El Alto, la ville qui surplombe La Paz. La capitale bolivienne nous aura fait de l’effet, c’est indéniable. Depuis les hauteurs de El Alto, le spectacle est une nouvelle fois saisissant. On s’arrête quelques minutes ici. Des boliviennes viennent proposer rafraîchissements et nourriture aux voyageurs. Certains vont même commander un repas dans le restaurant du coin.

Quelques minutes plus tard, le chauffeur fait signe et nous repartons. Nous roulons pendant plus de quatre heures. Par la fenêtre, le béton laisse peu à peu sa place à la nature, des étendues vierges à perte de vue et au loin, on aperçoit les magnifiques montagnes enneigées de la Cordillère Royale, c’est d’une pure beauté. Finalement, nous arrivons aux abords du lac Titicaca. Le lac est si beau, si immense, si bleu ! On a vraiment l’impression d’être en face de la mer. Tous les passagers descendent pour qu’on puisse traverser le lac Titicaca. Le bus a droit à sa propre embarcation alors que nous montons tous dans de petits bateaux pour effectuer la traversée.

Nous arrivons rapidement de l’autre côté du lac. En attendant le bus, nous nous baladons un peu et nous en profitons pour goûter des sortes d’arancini et des saltenas (chaussons qui se rapprochent des empanadas), un régal. Le bus arrive finalement sur l’autre rive et nous pouvons remonter à bord pour finir notre voyage. Prochain arrêt: Copacabana.  La couleur du lac Titicaca est incroyablement belle et les montagnes alentours ajoutent un charme aux paysages que nous traversons.

isla del sol bolivie

Notre arrivée à Copacabana

Copacabana est juste une escale pour la nuit. Notre étape finale c’est la Isla del Sol. Elle se situe au beau milieu du lac Titicaca. Mais ce n’est pas non plus une raison pour bouder la ville et nous allons nous promener. La rue principale est composée essentiellement de boutiques à souvenirs et de restaurants. C’est assez fou à voir. Les rabatteurs passent leur journée à interpeller les touristes pour les convaincre de manger dans leur restaurant. On arrive au bord du lac et on décide de prendre un peu de hauteur en montant jusqu’au sommet du Cerro Calvario. La vue est imprenable sur le lac et sur la ville en contrebas.

Alors que le soleil décline doucement, nous décidons de redescendre. Nous avons compris que c’est « le » spot à touristes et nous préférons nous poser au pied de la colline, sur un banc à regarder le paysage se recouvrir peu à peu de teintes pastels avant de s’éteindre complètement. Alors que les rabatteurs se font plus pressants à l’heure du dîner, nous cherchons de quoi nous restaurer pour pas cher. On trouve un stand qui propose des « salchipapas » (une astucieuse contraction entre « saucisse » et « pommes de terre ») pour 5BOB (soit 0,65 centimes d’euros). Après quelques achats au marché, nous retournons vers notre hôtel, demain nous foulerons le sol de la Isla del Sol.

église à Copacabana

Le lendemain, nous nous dirigeons vers l’embarcadère de la ville et nous tombons nez à nez avec la famille française qui était avec nous à Uyuni. On papote et on se raconte notre voyage depuis notre dernière séparation. De leur côté, ils ont choisi de faire un tour à la journée entre la Isla de la Luna et la Isla del Sol. Nous nous rendons compte que beaucoup de touristes font ce choix et qu’ils partent ensuite pour le Pérou. Ce qui est encore plus fou c’est que cela revient moins cher que de rester une nuit sur l’île.

La traversée est rapide. Le soleil est encore une fois au rendez-vous et le ciel est d’un bleu azur. Nous accostons sur l’Isla del Sol et nous partons à la recherche d’un hôtel. Ce qui nous étonne,  ce sont les prix ! C’est le double du prix par rapport à Copacabana. On fini par trouver une auberge où Daïnah tente de négocier tant bien que mal. La bolivienne s’accorde pour nous faire payer 100 BOB la nuit (soit 13 euros environ). On s’installe sur la terrasse et on prend notre petit déjeuner. A ce moment là, on croise Mehdi et Violaine, un couple qui fait le tour du monde comme nous et qu’on suit sur Instagram. On a pas mal discuté avec eux et on a vraiment sympathisé ! Le monde est vraiment petit parfois.

Isla del sol et montagne en Bolivie

La Isla del Sol: une île coupée en deux

La Isla del Sol est d’une beauté inouïe. Perchés sur ce petit bout de terre, on se sent minuscule face à l’immensité d’un lac qu’on pourrait aisément confondre avec un océan. L’île est comme figée dans le temps et d’une quiétude sans pareil. On croise malgré tout pas mal de touristes et on croise même une amie de Lucie et Thomas chez qui nous étions à La Paz, c’est dire. Mais dès qu’on marche un peu, on s’isole rapidement et on croise d’ailleurs quelques mules, seul moyen de transports sur l’île. Le temps d’un après-midi, nous avons l’impression d’être seuls au monde, sur une île paradisiaque. Dur de croire que nous sommes en Bolivie et qu’il y a quelques semaines seulement, nous étions frigorifiés au milieu de paysages désertiques.

montagnes en bolivie
vue sur une crique à la isla del sol en bolivie

Il fut un temps, il était possible de faire le tour complet de l’île mais cela n’est plus possible aujourd’hui. Des conflits ont éclaté entre le nord et le sud de l’île. Apparemment, l’argent du tourisme est responsable de cet affrontement. Lorsque nous étions sur place, il nous a été impossible de passer du côté nord de l’île. Nous pensions restés sur place 2 nuits mais avec une seule partie de l’île autorisée aux touristes, nous avons préféré écourter notre séjour et retourner à Copacabana dès le lendemain matin. Nous revoilà donc à Copacabana, pour une journée de plus. Le reste de la journée sera calme et sous le signe de la détente, à siroter du thé en terrasse, face au soleil. Comme à notre arrivée dans la ville de Copacabana, nous retournons à l’hôtel Sonia, une valeur sûre.

En passant à côté de la cathédrale, nous découvrons des voitures décorées de guirlandes et de rubans. Elles attendent bien sagement devant l’édifice pour se faire baptiser. Et oui, c’est une des attractions marquantes de Copacabana ! Chaque jour, un cortège de voitures attend de se faire baptiser pour assurer la sécurité du conducteur à bord du véhicule. Chaque véhicule est béni en se faisant arrosé d’alcool, il faut le voir pour le croire !

cholitas sur un chemin sur la isla del sol en bolivie

Notre parenthèse à la Isla del Sol et Copacabana touche à sa fin. Nous avons vraiment eu l’impression de vivre une parenthèse de calme et de quiétude. Cela nous a fait du bien après la succession de fêtes que nous avons vécu de villes en villes depuis notre arrivée en Bolivie. Nous qui ne voulions pas faire ce détour, nous avons bien fait d’écouter les voyageurs que nous avons croisé.

Informations pratiques pour se rendre à la Isla del Sol

Pour se rendre à la Isla del Sol depuis La Paz, vous devez vous rendre à côté du cimetière, n’importe quel taxi comprendra si vous lui demandez de vous emmener « al cementerio » pour prendre un bus pour Copacabana. Il est impossible de faire le trajet en une seule fois jusqu’à la Isla del Sol. Il faut donc rester une nuit à Copacabana et ensuite prendre un bateau pour la Isla del Sol. Vous pouvez aussi prendre un tour à la journée pour visiter la Isla de la Luna et la Isla del Sol.

Voici le détail des tarifs:

  • Bus La Paz-Copacabana: 20 BOB par personne (soit 2,50€)
  • Bateau pour la traversée: 2 BOB par personne
  • Hostel Sonia: 80 BOB la nuit soit 10€
  • Copacabana – Isla del Sol: 20 BOB par personne (soit 2,50€)
  • Entrée Isla del Sol: 10 BOB par personne
  • Hôtel sur la Isla del Sol: 100 BOB la nuit soit 13€ environ
L'article vous a plu ? Partagez-le ;)
  • 25
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    25
    Partages
1

2 comments

  1. C’est tout simplement magnifique ! Les photos reflètent parfaitement l’état de sérénité que vous avez du ressentir. Et ces montagnes enneigées au loin, un régal pour les yeux 😉

    1. Merci beaucoup ! Les paysages sur place sont vraiment sublimes, c’était un plaisir de prendre tout ça en photos 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.